Les Clubs de la presse de la région Auvergne-Rhônes-Alpes se forment à WordPress

Ambiance studieuse au Club de la presse de Lyon et sa région.
Pendant un après-midi, les représentants de l’UCP2F (Union des clubs de la presse de France et francophones), du Club de la presse d’Auvergne et du Club de la presse des 2 Savoie se sont formés à WordPress. A l’occasion de la refonte du site de l’UCP2F, il s’agit ainsi de leur permettre d’alimenter régulièrement en information les clubs de la presse français, notamment dans la perspective de la biennale de la presse des 1, 2 et 3 juin 2018, dont le thème sera « Voir et dire la guerre ».

Contact presse : Sonia Reyne – 06 33 60 89 62

Club pigiste : « Se former avec l’Afdas »

Pour ce Club pigiste, le Club a convié l’Afdas, l’Opca des journalistes, et donc des pigistes, à présenter les différents dispositifs et leurs droits pour qu’ils puissent accéder à la formation professionnelle.

Michèle Heitz, chargée de coordination à l’Afdas, a exposé les modalités de financement pour les journalistes encartés mais aussi, parce que c’est possible, les voies qui permettent aux pigistes qui sont dépourvus de la carte de presse de débloquer des budgets spécifiques.

Pour en savoir plus, vous pouvez visiter cette page de l’Afdas.

« Ils choisissent de créer leur média »

Dans le cadre des 11è Assises internationales du journalisme de Tours (14 au 16 mars), Jean-Louis Rioual a animé la table ronde qui interrogeait le processus de création d’un média en 2018 : de l’enthousiasme de la première idée au pragmatisme de la réalité.

A la tribune, six rédacteurs en chef ou directeurs de la publication représentaient une grande hétérogénéité de modèles économiques et éditoriaux : Kaïa (que le Club avait reçu en novembre dernier), le média amiénois Gazettesports qui se positionne sur la réalité augmentée, l’appli Les Croissants qui diffuse des podcasts ciblés, le magazine Koï sur les communautés et cultures asiatiques, Média’Pi! un média « sourd » diffusé sur le net, et le P’tit Mardi, bimestriel fait par et pour les jeunes (15-20 ans), qui avait postulé à notre prix Les Têtes Chercheuses en 2015. 

Alors que, jusqu’à peu, la mort des médias papier était envisagée au profit du numérique, force est de constater que ce dernier n’a pas évincé les formats traditionnels. Bien au contraire : Kaïa, Gazettesports, le P’tit Mardi ou Koï sont autant d’exemples positifs montrant la résistance du papier face au digital. Les intervenants ont rappelé le chemin, qui n’est pas fait uniquement que de lignes droites, qui mène à la création de « son » média : business plan, crowdfounding, publicité (ou pas), gratuit (ou non), cible, niche, aides à l’émergence, SASU, etc.

TLM : 300 jours pour 30 ans

Laurent Constantin et Jean-Pierre Vacher (©CL)

Laurent Constantin et Jean-Pierre Vacher, respectivement PDG et directeur d’antenne et des programmes de TLM, présentaient ce mardi matin l’esprit et le pré-programme des festivités à l’occasion des trente ans de la chaîne de télévision lyonnaise. Elles se dérouleront sur 300 jours, jusqu’au 20 février 2019, point d’orgue marquant l’anniversaire de la première émission, en 1989.

Laurent Constantin est un PDG heureux parce qu’il a réussi son pari : TLM, qui est la plus ancienne des télévisions locales, présente à ses actionnaires – des entrepreneurs lyonnais motivés par l’information locale – après 27 années de déficit, depuis trois ans, un bénéfice d’environ 10% (le chiffre 2017 n’est pas encore divulgué), et sans avoir procédé à aucun licenciements, précise-t-il. L’équipe est aujourd’hui constituée de dix salariés permanents et d’une trentaine d’intervenants (journalistes, techniciens, présentateurs, etc.). Le budget, à la hauteur de 2,3 millions d’euros, est assuré par les annonceurs privés (70% : publicité, sponsoring et partenariats) et des partenariats avec des collectivités locales (30% : diffusion de conseils municipaux, production d’émissions spécifiques, etc.). Jean-Pierre Vacher, qui a constitué le tour de table après la vente de la chaîne par le Progrès en 2010, a su pérenniser un média local indépendant, centré sur l’information, mais aussi l’interactivité avec ses téléspectateurs, les nouvelles écritures, des partenariats avec les acteurs locaux.

Au pré-programme des 300 jours, un appel aux Lyonnais pour retrouver les archives de la chaîne, la diffusion, à partir du mois de juin, d’émissions cultes choisies par les téléspectateurs et de reportages, un événement solidaire et transgénérationnel organisé par Habitat & Humanisme, une fête dont le lieu et la date sont encore à trouver, un livre et une grande soirée, le 20 février 2019, rassemblant tous les acteurs qui, depuis trente ans, ont participé à la vie de la chaîne… Sans oublier une nouvelle version de son site web : http://tlm.tv/

Le Club de la presse de Lyon s’associera à cet anniversaire en proposant plusieurs rencontres entre l’équipe de TLM et ses adhérents, tout au long de l’année 2018.

Fête de l’annuaire 2018 du Club de la presse de Lyon à l’Université Catholique de Lyon (UCLy)

Comme chaque année, la fête du lancement de l’Annuaire du Club de la presse de Lyon et sa région a fait l’objet d’un franc succès.

Ce mercredi 7 mars, nous étions un peu plus de 300 professionnels des médias et de la communication à nous retrouver dans les accueillants locaux de l’UCLy, dans une ambiance chaleureuse et amicale.

Vous voulez en savoir plus sur les actions et missions du Club de la presse de Lyon et sa région ? N’hésitez pas à nous contacter au 04 78 37 75 45.

Atelier Numérique : Le live, par Stéphane Rabut

Développés en parallèle des réseaux sociaux tels Facebook, Instagram, Snapchat ou de You tube, les Live sont devenus des vecteurs de communications puissants pour ceux et celles qui veulent toucher une communauté précise. Journalistes, communicants peuvent utiliser ce nouvel outil, souple et immédiat, pour informer ou sensibiliser en direct et très rapidement ceux qu’ils veulent toucher. Il s’agit également d’une narration qui, tout en reprenant les codes traditionnels du reportage ou des visuels institutionnels, admet de nouveaux langages : immersion, instantanéité, spontanéité, et surtout partage.

Cet atelier a été animé par Stéphane Rabut, administrateur du Club de la presse de Lyon et formateur Samsa.fr.

Ateliers juridiques : les mots de la procédure judiciaire, par Maître Grimaud Valat

Le premier atelier juridique de l’année 2018 a été l’occasion de revenir sur le verbatim de la procédure judiciaire. Maître Grimaud Valat d’Epsilon Avocats a développé les différentes étapes du temps judiciaire et répondu à l’attente des journalistes présents.

Crédit photo : Stéphane Rabut

Apéro du Club avec l’équipe d’Agir à Lyon & ses alentours

Martin Durigneux, Justine Swordy-Borie et Elisabeth Bonneau ont présenté au Club le tout nouveau mensuel lyonnais – 68 pages, sans publicité – dont le premier numéro est paru en janvier.
Magazine citoyen, associatif et participatif, Agir à Lyon & ses alentours est le fruit d’une réflexion autour de l’ESS, l’économie sociale et solidaire et ici, on pourrait ajouté local, voire hyper-locale.
Porté par l’association Anciela dont l’écosystème s’appuie sur l’accompagnement de projets « solidaires », Agir à Lyon complète une offre d’information où l’on trouve déjà un site internet et un guide.
Assumant une posture militante, la rédaction des articles se fait avec des bénévoles coordonnées par une équipe salariée. Agir à Lyon & ses Alentours est disponible en kiosque au prix de 8 euros. 

Présentation de l’Ebdo par Nouveaux Médias au Club de la presse de Lyon

Le deuxième numéro de la revue Nouveaux Médias (édité par Petit Homme Production) sur les coulisses de la fabrication d’Ebdo, petit frère de 6Mois et XXI, a été présenté mardi 30 janvier au Club de la Presse de Lyon.

Fabien Collini, directeur de publication de Nouveaux Médias, Thibaut Solano, journaliste à Ebdo ainsi que Natalia Oelsner, Gabriela Galindo et Marie Maleysson, rédactrices dans ce numéro, ont longuement échangé avec les personnes présentes, curieuses d’en apprendre plus sur la ligne éditoriale, le financement et la relation qu’Ebdo entretien avec ces lecteurs.

Ce rendez-vous a également été l’occasion de présenter une nouvelle face de Nouveaux Médias, plus éloignée des technologies et des innovations, qui s’intéresse au renouveau intrinsèque du journalisme.

Il y a 11 ans : le journaliste Hrant Dink était assassiné

Ce 19 janvier, le Club de la presse de Lyon s’est naturellement associé à la commémoration du 11è anniversaire de l’assassinat du journaliste turc d’origine arménienne Hrant Dink.

Lusine Movsisyan, consul d’Arménie à Lyon, Raffi Krikorian, président du Conseil de coordination des organisations arméniennes de France, étaient présents au cours d’une cérémonie qui a fait l’objet d’un dépôt de gerbe sur la rue – où l’on trouve le siège du Progrès et d’Euronews – qui porte le nom du journaliste assassiné.
Dans son discours, Jeanine Paloulian a rappelé les atteintes à la liberté d’expression et de la presse portées encore aujourd’hui par le gouvernement turc.

Pages: 1 2 3 21