Rencontre avec des journalistes syriens

alep1

les trois journalistes syriens accompagnés de la représentante du Collectif des amis d’Alep (à G.) et de leur interprète (au centre), accueillis par Steven Dolbeau, vice-président du Club.

Invités en Rhône-Alpes par le Collectif des amis d’Alep, trois journalistes syriens sont venus débattre au Club de la presse de la situation en Syrie, de leur vision du conflit et de leurs conditions professionnelles de travail avec nos adhérents journalistes. « Il n’y a pas de liberté sans prix« , a résumé Reem Fadel . La journaliste, accompagnée de ses confrères  Youcef Seddik, et Zein Al-Rifai , fondateurs de l’Aleppo media center, sillonne les régions de France pour tenter de faire comprendre la situation syrienne complexe. Opposants à Bachar El Assad, ces journalistes ont expliqué comment ils ont posé depuis 5 ans les bases d’une presse indépendante du pouvoir en place.

Ils sont aussi venus défendre le fait que pour eux, les relations entre l’ALS et le front Al Nosra qui existent ressemblent plus à des relations « de la guerre froide« . S’il y a des accords avec la branche syrienne d’Al Qaïda, c’est pour combattre le régime en place, ont il affirmé. « La révolution française n’a pas été blanche« , a tenté comme comparaison Reem Fadel.

Les journalistes syriens sont ce lundi en conférence publique à Grenoble, Ils prendront la parole demain à Lyon à l’école de journalisme Iscpa puis mercredi à 18h pour une conférence publique à Sciencespo Lyon où ils seront accompagnés par Hala Kodmani avant de s’exprimer le 8 avril depuis la mairie du 1er arrondissement de Lyon.alep 2