Rencontre avec Wei Jingsheng, écrivain et dissident chinois

Wei Jingsheng 1Suite de la nomination à la présidence d’Interpol de Meng Hongwei, vice-ministre de la Sécurité publique de Chine (Lire Libération à ce sujet),Wei Jingsheng, écrivain et dissident chinois a manifesté sa vive inquiétude au cours d’un point presse tenu ce 05 avril au Club.

Surnommé « le père du mouvement démocratique chinois« , Wei Jingsheng a reçu en 1994 le prix de la paix Olof Palme et le Prix Robert F. Kennedy des droits de l’homme, puis en 1996 le prix Sakharov pour la liberté de l’esprit du Parlement européen.Interview AFP

Certains de ses articles sont diffusés par Global Viewpoint. Lors de sa venue en 2012 au Parlement européen, il disait : « la censure des médias traditionnels a toujours existé, mais le degré de la sanction a rapidement augmenté. Ces dernières années, de plus en plus de directeurs et de journalistes ont été destitués de leurs fonctions. (…) Toutes les organisations des médias chinois, quand elles traitent de thèmes importants, doivent s’accorder avec les indications du Département de propagande du Parti communiste, en choisissant ce qui doit être déclaré et ce qui ne doit pas l’être. (…) » (source Correspondance européenne, 26/9/12).

Wei Jingsheng 5Cette rencontre a été organisée conjointement avec le Club de la presse de Lyon et Lyon Capitale