Category

Actualité des médias

L’Ebdo à Lyon pour rencontrer ses lecteurs

Thibaut Solano, Nicolas Delesalle et Damien Carême à la librairie Raconte-moi la Terre © Mélany Marfella

À l’occasion du lancement de sa campagne de financement participatif, le nouveau média indépendant Ebdo s’est arrêté à Lyon les 23 et 24 octobre dans le cadre de sa tournée nationale. Objectif : tisser un lien avec ses futurs  lecteurs.

D’abord à l’Aquarium ciné-café, à la Bibliothèque de la Part-Dieu puis à la librairie Raconte-moi la Terre, les journalistes et fondateurs de l’Ebdo (mais aussi de XXI et 6 mois) ont répondu aux interrogations du public (plus de soixante-dix personnes sur les trois sites). Modèle économique, indépendance des médias, liberté de la presse, rôle des journalistes dans la société, Laurent Beccaria (Président et co-fondateur de XXI et 6 mois avec Patrick de Saint-Exupéry), Thibaut Solano (journaliste), Nicolas Delesalle (rédacteur en chef) et Damien Carême (représentant des lecteurs) ont rassuré les présents sur la défiance des citoyens envers les médias. Des moments d’échange précieux pour l’équipe de l’Ebdo qui compte bien s’imprégner de ces discussions pour « créer un journal qui appartienne à ses lecteurs« .

Pour cela, l’Ebdo fait le pari d’un hebdomadaire papier sans publicité. La revue, d’une petite centaine de pages d’analyse « offrant une respiration dans le flot d’actualités« , sera diffusée en kiosque chaque vendredi pour la modique somme de 3,50 €. Pour l’heure, le numéro zéro est en cours de fabrication et le lancement est annoncé pour janvier 2018, mais un pré-abonnement est d’ores et déjà disponible sur KisskissBankBank.

-> Suivez la fabrique du journal et les coulisses de la création sur le site internet d’Ebdo.

-> Retrouvez toutes les dates et les lieux de sa tournée nationale leur page Facebook

 

Les Jours à Lyon pour la lecture d’une de ses obsessions

Introduction à la lecture des Revenants au Théâtre de la Comédie Odéon © Mélany Marfella

Lundi 16 octobre, à 20h, Les Jours, un nouveau média 100% indépendant, sont montés sur les planches du Théâtre de la Comédie Odéon pour offrir à leurs lecteurs l’occasion « d’écouter et de voir du journalisme autrement ». Au programme, une lecture à plusieurs voix de l’un de leurs premiers sujets : Les Revenants. 

Live journalism. Pendant près de deux heures, nous avons écouté l’histoire de ces Français partis faire le djihad en Syrie, en Irak ou en Libye et finalement rentrés en France pour sauver leur famille. Les récits étaient tirés du livre écrit par le journaliste des Jours David Thomson, à l’origine de l’obsession. Mis en voix par Jean-Marc Avocat et les apprentis comédiens de l’ENSATT, les extraits lus ont laissé plané dans la salle une certaine émotion. Une prestation audacieuse en entrée libre qui a permis aux Jours de présenter sa Société des Amis. Une ouverture au capital du nouveau média à ses lecteurs, leur permettant alors de devenir actionnaires des Jours pour que d’autres histoires comme celle des Revenants continuent d’être racontées par des journalistes expérimentés. Pour plus d’informations, vous pouvez contacter La Société des Amis des Jours à l’adresse mail suivante : sda@lesjours.fr.

Médiacités Lyon : Première conférence de rédaction au Club de la presse

MédiacitésL’équipe lyonnaise de Médiacités a choisi le Club de la presse de Lyon pour organiser sa première conférence de rédaction. Ils étaient une dizaine de journalistes à plancher et échanger studieusement sur leurs projets de reportages, affinant angles et sujets.

 

 

 

 

 

Médiacités 2Le tout jeune pure player, spécialisé dans l’enquête journaliste – et locale –  a été lancé en fin d’année dernière à Lille et se développera dans les mois à venir à Lyon, Nantes et Toulouse. Rappelons que Médiacités est le lauréat de la dernière édition des Têtes chercheuses, prix du Club de la presse de Lyon qui récompense les projets d’innovation économique et éditoriale dans le domaine de la presse.

Décès de notre consoeur Aude Spilmont

C’est une bien triste nouvelle que nous avons appris hier soir : le décès de notre consœur Aude Spilmont, 48 ans. Catherine Lagrange,  lui rend hommage dans le texte ci-desous. Le Club de la presse de Lyon adresse ses condoléances à toute sa famille et à ses proches.

 

 

Bonjour,

Un petit mot pour vous annoncer le décès, dimanche matin, de notre Consoeur Aude Spilmont, partie brutalement malgré son combat contre le cancer. 
Aude avait été à l’origine de l’aventure de Lyon Capitale, et avait collaboré pendant une dizaine d’années au magazine. 
Elle avait ensuite collaboré à différents titres comme Libé, L’Huma, Viva, Grains de Sel et réalisé des documentaire pour la chaine Cap Canal.. Elle avait aussi travaillé pour le ministère de la Justice, ou encore animé des débats pour le théâtre des Célestins et la Bibliothèque de lyon. 
PaAude Spilmontssionné par la danse, elle avait commencé sa carrière de journaliste sur ces sujets avant d’élargir son champs d’action aux sujets de société comme la recherche, la santé, mais surtout l’éducation dont elle était devenue une spécialiste reconnue. 
Elle laisse deux filles, Lunalys, 12 ans, Aglaé, 17 ans, et un compagnon, Bruno Bournas. 
C’était une jolie petite brune, toujours souriante, passionnée par son travail, qui défendait avec ferveur ses convictions. 

Amitiés
 
Catherine Lagrange

Une cérémonie d’adieu à Aude aura lieu mercredi 1er juin au crématorium de Bron à 11h15

 

La Revue Sang-Froid lance sa campagne de crowdfunding sur Ulule

Parue en avril, la revue Sang-Froid lance sa campagne de crowdfunding sur Ulule. Elle s’est donnée jusqu’au 4 juin 2016 pour lever au moins 5000 € et lancer ainsi ses prochains numéros.

Pour financer son développement, Sang-Froid veut collecter 5000 €. Cette somme permettra de réaliser au moins deux reportages. «Nous avons fait un premier tour de table avec des investisseurs pour le démarrage de Sang-froid mais nous voulions aussi impliquer nos lecteurs dans ce projet. C’est une manière pour eux de se sentir plus proches de cette parution qu’ils ont aidé et cela nous donne une surface financière plus importante pour continuer de proposer un contenu attractif.», affirme le rédacteur en chef, Stéphane Damian-TissotCe financement aidera également la revue à maintenir son indépendance.


sans-titre-1.FVs11Y5QHkP8

Depuis le 24 mars, Sang-Froid est disponible en librairie et dans les grandes surfaces culturelles. Ce « mook » (revue entre le livre et le magazine) trimestriel est né d’échanges entre un jeune journaliste lyonnais, Stéphane Damian-Tissot, et d’un éditeur, Yannick Dehée. Leur concept mêle l’investigation au  polar. Chaque trimestre, cette revue propose des contenus fouillés et des articles longs pour aller au fond des choses. En privilégiant l’analyse à l’instantanéité, mettant “pause” sur le bourdonnement constant de l’actualité.

Dans une première partie ‘’réelle’’, on trouve des dossiers sur des affaires de justices et des enquêtes sur des faits anciens ou récents. Le premier numéro révèle d’ailleurs un détournement financier sous l’Irak post-Saddam Hussein, ou encore un dossier sur des avocats qui se retrouvent sur les bancs des accusés. La seconde partie est fictionnelle et consacrée au polar avec des portraits, des interviews ou encore des critiques littéraires.

Le titre ‘’sang-froid’’ fait référence à Truman Capote et à son livre De sang-froid. Mais Stéphane Damian-Tissot fait remarquer que ce titre est « révélateur d’une certaine envie qui est la nôtre, celle de « garder son sang-froid ». De prendre un peu de recul pour analyser, comprendre et faire découvrir des choses à nos lecteurs. »

La rédaction prépare déjà le deuxième numéro de la série qui est prévu courant juin 2016.

 

logoSF

 

Sang-Froid sur Facebook et @RevueSangfroid

 

crédits photos  : www.revuesangfroid.fr

Fabrice Cagnin rédac-chef de France3 Franche Comté

g8fjFJw-_400x400

Ancien de TLM et de M6 Lyon où il avait commencé sa carrière avant de rejoindre France 3 Rhône-Alpes, Fabrice Cagnin prendra lundi les rênes de la rédaction de France 3 France-Comté dont il devient le rédacteur en chef. Depuis janvier 2015, il avait quitté Lyon pour Grenoble où il occupait, à France 3 Alpes, le poste de rédacteur en chef adjoint. Autre ancienne lyonnaise promue sur la chaîne des régions, Sophie Guillin, anciennne rédactrice en chef adjointe de l’édition Grand Lyon de France 3, a pris depuis le début du mois les fonctions de Directrice adjointe de France 3 Nord Est.

L’ISCPA Lyon lance un mastère pro « journalisme d’investigation et nouvelles pratiques »

ISCPARedonner du temps à l’enquête journalistique et à la mise en valeur de l’information ainsi produite, l’Iscpa Lyon ouvre à la rentrée 2016 un cycle de mastère professionnel baptisé « journalisme d’investigation et nouvelles pratiques ». L’école privée installée à Vaise qui propose déjà un bachelor de journalisme souhaite ouvrir ce nouveau cursus aux étudiants diplômés en bac+3 de journalisme, aux autres étudiants titulaires d’une licence de sciences, sciences humaines ou écoles de commerce avec une mise à niveau « technique ». Le cursus se déclinera également en formation continue pour les journalistes en activité.

« Nouveau Lyon », mensuel sur les projets urbains, est en kiosques

Le numéro 1 du mensuel  Nouveau Lyon est en kiosques depuis ce jeudi. Lancé par Fabien Fournier, ce magazine, diffusé à 10 000 exemplaires sur l’agglo et le Rhône, met en avant les grands projets urbains et ambitionne de s’adresser tant aux spécialistes de l’urbanisme mais qu’au grand public.

nouveaulyon

Une ville de l’agglo passée au crible de ses grands projets urbains, les coulisses d’un grand chantier de la métropole, et les prix de l’immobilier dans l’agglo, ces trois rubriques vont faire la colonne vertébrale de Nouveau Lyon. Consacré à l’urbanisme, aux grands projets à l’immobilier d’intérieur, ce nouveau venu dans la presse lyonnaise est le fruit de la réflexion du journaliste Fabien Fournier. Editeur de Nouveau Lyon, cet Ex Lyon Cap, lefigaro.fr et L’Express, s’est lancé dans sa propre aventure en s’adjoignant les talents d’écriture et d’investigation d’Alexandre Buisine (Le Progrès puis Les Potins d’Angèle) et de Sylvain d’Huissel (lefigaro.fr et lyonpoleimmo.com). Faisant la part belle aux illustrations et aux projections d’architectes, le magazine de 60 pages proposera chaque mois, en partenariat avec la Chambre des notaires, les prix de l’immobilier dans l’agglomération. Enfin, une rubrique déco intérieur est confiée à la décoratrice et blogueuse Elizabeth Guillet.

Nouveau Lyon, mensuel, numéro 1 en kiosques le 14 avril, 60 pages, 1,90 €

http://nouveaulyon.fr/

Bourse Fondation Jean-Luc lagardère / Appel à candidatures

Le dépôt des candidatures pour la bourse « Journaliste de presse écrite » de la fondation Jean-Luc Lagardère est ouvert.unnamed

Attribuées depuis 1990, les bourses de la Fondation Jean-Luc Lagardère soutiennent des jeunes professionnels de la culture et des médias de moins de 30 ans (moins de 35 ans pour la bourse Libraire, la bourse Photographe et la bourse Scénariste TV) dans la réalisation de leur projet.

Chaque année, une bourse de 10 000 € est décernée à un jeune journaliste désireux d’effectuer, en France ou à l’étranger, un grand reportage ayant un caractère social, économique, politique ou culturel. Le candidat doit exercer la profession de journaliste à titre indépendant et avoir déjà publié, en français, deux reportages et/ou enquêtes dans la presse écrite et/ou sur internet.

La bourse « Journaliste de presse écrite » de la Fondation Jean-Luc Lagardère est un bel exemple d’encouragement et de reconnaissance du métier de journaliste. 

Ils ou elles ont déjà reçu la bourse ces dernières années : Manon QUÉROUIL-BRUNEEL (2007) • Guillaume PITRON (2008) • Léna MAUGER (2009) • Marie BOURREAU (2010) • Jordan POUILLE (2011) • Mamadou Alpha SANÉ (2012) • Cléa CHAKRAVERTY (2013) • Léonor LUMINEAU(2014) • Étienne BOUCHE (2015)

La Fondation accorde également des bourses dans les domaines suivants : Auteur de documentaire, Auteur de film d’animation, Créateur numérique, Écrivain, Libraire, Musicien, Photographe, Producteur cinéma, Scénariste TV.

 

Pour postuler à la bourse « Journaliste de presse écrite » de la Fondation et consulter les modalités de candidature, rendez-vous sur le site internet de la Fondation :

http://www.fondation-jeanluclagardere.com/bourses/presentation/journaliste-de-presse-ecrite

Date limite de dépôt des candidatures : samedi 11 juin 2016

X