Category

*Rassembler

Les Têtes Chercheuses sur Lyon 1ère

Ce mardi 12 juin, Stéphane Rabut – à gauche de l’image – administrateur du Club de la presse de Lyon (et ancien président) était invité à présenter la troisième édition du concours les Têtes Chercheuses au micro de Lyon 1ère.
Dans l’émission animée par Jean-François Pibre, il a annoncé les caractéristiques de la troisième édition du prix qui voit arriver tant par ses nouvelles dotations que par le jury, un regard et surtout une expertise nouvelle proche des besoins des journalistes-entrepreneurs en devenir.

Apéro du Club de mai : Les Têtes chercheuses !

Pour ce dernier Apéro mensuel du Club de la saison 2017-2018, et alors que la campagne du dépôt des candidatures aborde sa dernière ligne droite (n’attendez pas, la date limite : 2 juin à 12h), les Têtes Chercheuses ont été à l’honneur. Historique de ce prix (qui reste le seul en France dans le domaine de la presse et des médias sur ce thème de l’entrepreneuriat en journalisme), présentation du jury, des partenaires et des dotations ont été dévoilés.

Vous n’avez pu être présent ? Vous voulez savoir si vous pouvez concourir ? N’hésitez pas, contacter nous (04 78 37 75 45) ou suivez nous sur les réseaux sociaux. Vous pouvez télécharger les différents documents (règlement et dossier de candidature) sur la page des Têtes Chercheuses.

 

Acteurs de l’économie a vingt ans

Photo © Acteurs de l’économie

« Avant de lire son interview dans Acteurs de l’économie, je n’avais jamais entendu parler d’Edgar Morin » ai-je entendu lundi 11 décembre au soir au Musée des confluences. Étonnant ? Les grands penseurs de notre temps n’auraient-ils pas l’aura médiatique aussi large que ça ?
La fine fleur de l’économie lyonnaise était réunie pour fêter les vingt ans de ce média économique souvent iconoclaste, capable d’interviewer en Une des Pinson-Charlot ou… Edgar Morin, Jean Ziegler, Yves Michaud, Etienne Klein. Ces quatre observateurs de l’état humain du monde à qui Denis Lafay a donné la parole, une parole révoltée, souvent anticapitaliste. Une parole qu’il a offerte aux invités d’Acteurs de l’économie sous la forme de quatre interviews regroupées en un joli coffret publié aux éditions de l’Aube. Donner à lire ce qui bouscule et fait grandir nos consciences, tel était l’objet de cette surprise du 11 décembre. Merci à Denis, Steven et toute l’équipe d’Acteurs de l’économie de faire vivre ce journalisme responsable et édificateur coûte que coûte. (Christel Leca)

=> Retrouvez en images quelques-uns des moments qui ont marqué la première édition du forum Génération 2050 au musée des Confluences : 8 conférences-débats, une dédicace et une soirée spéciale, organisés par Acteurs de l’économie – La Tribune à l’occasion des 20 ans du magazine.

L’Ebdo à Lyon pour rencontrer ses lecteurs

Thibaut Solano, Nicolas Delesalle et Damien Carême à la librairie Raconte-moi la Terre © Mélany Marfella

À l’occasion du lancement de sa campagne de financement participatif, le nouveau média indépendant Ebdo s’est arrêté à Lyon les 23 et 24 octobre dans le cadre de sa tournée nationale. Objectif : tisser un lien avec ses futurs  lecteurs.

D’abord à l’Aquarium ciné-café, à la Bibliothèque de la Part-Dieu puis à la librairie Raconte-moi la Terre, les journalistes et fondateurs de l’Ebdo (mais aussi de XXI et 6 mois) ont répondu aux interrogations du public (plus de soixante-dix personnes sur les trois sites). Modèle économique, indépendance des médias, liberté de la presse, rôle des journalistes dans la société, Laurent Beccaria (Président et co-fondateur de XXI et 6 mois avec Patrick de Saint-Exupéry), Thibaut Solano (journaliste), Nicolas Delesalle (rédacteur en chef) et Damien Carême (représentant des lecteurs) ont rassuré les présents sur la défiance des citoyens envers les médias. Des moments d’échange précieux pour l’équipe de l’Ebdo qui compte bien s’imprégner de ces discussions pour « créer un journal qui appartienne à ses lecteurs« .

Pour cela, l’Ebdo fait le pari d’un hebdomadaire papier sans publicité. La revue, d’une petite centaine de pages d’analyse « offrant une respiration dans le flot d’actualités« , sera diffusée en kiosque chaque vendredi pour la modique somme de 3,50 €. Pour l’heure, le numéro zéro est en cours de fabrication et le lancement est annoncé pour janvier 2018, mais un pré-abonnement est d’ores et déjà disponible sur KisskissBankBank.

-> Suivez la fabrique du journal et les coulisses de la création sur le site internet d’Ebdo.

-> Retrouvez toutes les dates et les lieux de sa tournée nationale leur page Facebook

 

Les Jours à Lyon pour la lecture d’une de ses obsessions

Introduction à la lecture des Revenants au Théâtre de la Comédie Odéon © Mélany Marfella

Lundi 16 octobre, à 20h, Les Jours, un nouveau média 100% indépendant, sont montés sur les planches du Théâtre de la Comédie Odéon pour offrir à leurs lecteurs l’occasion « d’écouter et de voir du journalisme autrement ». Au programme, une lecture à plusieurs voix de l’un de leurs premiers sujets : Les Revenants. 

Live journalism. Pendant près de deux heures, nous avons écouté l’histoire de ces Français partis faire le djihad en Syrie, en Irak ou en Libye et finalement rentrés en France pour sauver leur famille. Les récits étaient tirés du livre écrit par le journaliste des Jours David Thomson, à l’origine de l’obsession. Mis en voix par Jean-Marc Avocat et les apprentis comédiens de l’ENSATT, les extraits lus ont laissé plané dans la salle une certaine émotion. Une prestation audacieuse en entrée libre qui a permis aux Jours de présenter sa Société des Amis. Une ouverture au capital du nouveau média à ses lecteurs, leur permettant alors de devenir actionnaires des Jours pour que d’autres histoires comme celle des Revenants continuent d’être racontées par des journalistes expérimentés. Pour plus d’informations, vous pouvez contacter La Société des Amis des Jours à l’adresse mail suivante : sda@lesjours.fr.

Médiacités Lyon : Première conférence de rédaction au Club de la presse

MédiacitésL’équipe lyonnaise de Médiacités a choisi le Club de la presse de Lyon pour organiser sa première conférence de rédaction. Ils étaient une dizaine de journalistes à plancher et échanger studieusement sur leurs projets de reportages, affinant angles et sujets.

 

 

 

 

 

Médiacités 2Le tout jeune pure player, spécialisé dans l’enquête journaliste – et locale –  a été lancé en fin d’année dernière à Lille et se développera dans les mois à venir à Lyon, Nantes et Toulouse. Rappelons que Médiacités est le lauréat de la dernière édition des Têtes chercheuses, prix du Club de la presse de Lyon qui récompense les projets d’innovation économique et éditoriale dans le domaine de la presse.

Mediacités, lauréat des Têtes Chercheuses

Plus de 200 personnes ont assisté, lundi 7 novembre dernier, à l’Institut Lumière, à la remise du prix des Têtes Chercheuses 2016, en présence d’Eric Fottorino, directeur du journal « Le 1 » qui a reçu le prix d’honneur du concours*.

Il a beaucoup été question d’indépendance des médias, de nouveaux modèles économiques à inventer et de moyens à donner aux journalistes pour qu’ils fassent correctement leur métier, « le plus beau métier du monde » pour un des lauréats, et redeviennent les auxiliaires de la démocratie qu’ils n’auraient jamais du cesser d’être.

tetes-chercheuses 2016C’est le projet de Jacques Trentesaux et Nicolas Barriquand, Médiacités, qui a obtenu le trophée de la pgart du Jury, après que les six finalistes (99 media, Far Ouest, Live Magazine, Mediacités, Le journal minimal et Sept.info) aient pitché leur projet en trois minutes chrono devant le public. Le choix fut déchirant, car les projets avaient tous des qualités : c’est le modèle économique et la ligne éditoriale de Mediacités qui ont convaincu le mieux le Jury de la viabilité de ce média qui devra faire ses preuves et nous raconter son parcours l’an prochain lors de la prochaine édition du concours.

Le Club de la presse de Lyon et de sa région se réjouit du succès public et médiatique de la soirée et du concours. C’est le projet phare du Club : il remplit admirablement une de ses principales missions : se faire l’écho des difficultés de notre métier tout en valorisant les initiatives qui apportent des solutions, inventant les médias de demain.

Bravo à toute l’équipe et aux finalistes, bonne route à Mediacités, merci à Eric Fottorino pour sa présence inspirante et à tous les partenaires des Têtes Chercheuses qui ont fait de cette deuxième édition un événement incontournable.

Christel Leca, présidente du Club de la presse de Lyon et de sa région

* Eric Fottorino a été interviewé par L’Autre Direct en marge de la remise des prix : voir l’interview.

Têtes chercheuses : Minimal, Live, Médiacités, Sept, 99 ou Far Ouest ?

ampouleTCSuite à la réunion du Jury des Têtes Chercheuses, les heureux nominés qui pitcheront leur bébé devant le public le 7 novembre à 19h à l’Institut Lumière sont :

  • Le Journal Minimal, pure player pour le retour à l’essentiel, less is more, qui apporte des réponses aux problématiques actuelles ;
  • Live Magazine, journal vivant pendant lequel des journalistes, photographes, dessinateurs, réalisateurs, se succèdent sur scène pour raconter en mots, en sons, en images, une histoire en six minutes ;
  • Médiacités, journal en ligne d’investigation et de décryptage consacré aux grandes métropoles de France ;
  • Sept.ch, plateforme web et mook consacrés au journalisme narratif ;
  • 99 Media, plateforme vidéo qui diffuse des documentaires en au moins six langues ;
  • Revue Far Ouest, pure player sur le sud-ouest de la France qui raconte des histoires sous forme de feuilletons mixant journalisme, documentaire et série TV.

Inscrivez-vous dès à présent pour cette soirée exceptionnelle !

En savoir plus : Les Têtes Chercheuses.

PitchMyNews, la petite image qui arrache le clin d’œil

Secret des affaires droit d'informer [888817]

Trois cuillères à soupe de Mediapart, deux cuillères à café de Marianne, et une louche de vidéo. Voilà la recette de PitchMyNews, lancé en mars 2016 par la fabrique à news, agence de presse globalmedia. Avec des montages vidéos de 45 secondes, ce nouveau média entend traiter des sujets volontairement incisifs avec le parti pris d’être à contre-courant de l’actualité. Sur un ton décalé, PitchMyNews propose un mix éditorial qui a pour but de provoquer une réaction chez le citoyen tout lui apprenant à déchiffrer l’information. Aujourd’hui, les 18-35 ans, submergés par les contenus accordent plus facilement de crédit aux réseaux sociaux qu’aux médias traditionnels. En réponse aux habitudes de ces jeunes lecteurs face à l’actualité, PitchMyNews édite des vidéos qui font appel à leurs références.

Chaque jour, des journalistes professionnels qui participent à la conception des contenus analysent les sujets les plus likés et partagés sur les réseaux sociaux. Leur travail vise à pointer leurs enjeux à travers une vidéo clin d’œil pour sortir du factuel.

A terme, l’application éditera 6 à 8 sujets par jour. « Ces contenus doivent venir combler les insuffisances de certains médias traditionnels », ambitionne Philippe Guespin, co-fondateur de PitchMyNews.

@pitchmynews 

Facebook

Youtube

Instagram

 

Un Grand témoin, « 1 » journal

LE UN

Écrivain et ancien directeur de la rédaction du Monde, Éric Fottorino sera le Grand témoin de l’édition 2016 des Têtes Chercheuses. Depuis avril 2014, il a lancé le « 1 », un journal au format atypique.

Éric Fottorino a commencé sa carrière à la rédaction du Monde comme journaliste avant de grimper les échelons pour finir directeur, jusqu’en 2010. Décrit comme un homme aux multiples identités, c’est lui qui a fondé le « 1 », cet hebdomadaire atypique que l’on déplie. Un demi m2 de « print » sans aucune publicité, qui bousculent les codes de la presse traditionnelle. Conçu pour être lu en moins d’une heure (A1 plié en 3), il traite chaque semaine d’une seule et unique thématique. L’hebdo a notamment abordé le sujet des migrants ou de la présidentielle américaine. Produit par des écrivains, chercheurs et artistes, le contenu compose avec plusieurs genres et un mélange d’archives et d’articles récents.

Éric Fottorino est également écrivain : son dernier roman, Trois jours avec Norman Jail, est d’ailleurs paru chez Gallimard en février 2016.

@le1hebdo

X