All Posts By

Christel LECA

TLM : 300 jours pour 30 ans

Laurent Constantin et Jean-Pierre Vacher (©CL)

Laurent Constantin et Jean-Pierre Vacher, respectivement PDG et directeur d’antenne et des programmes de TLM, présentaient ce mardi matin l’esprit et le pré-programme des festivités à l’occasion des trente ans de la chaîne de télévision lyonnaise. Elles se dérouleront sur 300 jours, jusqu’au 20 février 2019, point d’orgue marquant l’anniversaire de la première émission, en 1989.

Laurent Constantin est un PDG heureux parce qu’il a réussi son pari : TLM, qui est la plus ancienne des télévisions locales, présente à ses actionnaires – des entrepreneurs lyonnais motivés par l’information locale – après 27 années de déficit, depuis trois ans, un bénéfice d’environ 10% (le chiffre 2017 n’est pas encore divulgué), et sans avoir procédé à aucun licenciements, précise-t-il. L’équipe est aujourd’hui constituée de dix salariés permanents et d’une trentaine d’intervenants (journalistes, techniciens, présentateurs, etc.). Le budget, à la hauteur de 2,3 millions d’euros, est assuré par les annonceurs privés (70% : publicité, sponsoring et partenariats) et des partenariats avec des collectivités locales (30% : diffusion de conseils municipaux, production d’émissions spécifiques, etc.). Jean-Pierre Vacher, qui a constitué le tour de table après la vente de la chaîne par le Progrès en 2010, a su pérenniser un média local indépendant, centré sur l’information, mais aussi l’interactivité avec ses téléspectateurs, les nouvelles écritures, des partenariats avec les acteurs locaux.

Au pré-programme des 300 jours, un appel aux Lyonnais pour retrouver les archives de la chaîne, la diffusion, à partir du mois de juin, d’émissions cultes choisies par les téléspectateurs et de reportages, un événement solidaire et transgénérationnel organisé par Habitat & Humanisme, une fête dont le lieu et la date sont encore à trouver, un livre et une grande soirée, le 20 février 2019, rassemblant tous les acteurs qui, depuis trente ans, ont participé à la vie de la chaîne… Sans oublier une nouvelle version de son site web : http://tlm.tv/

Le Club de la presse de Lyon s’associera à cet anniversaire en proposant plusieurs rencontres entre l’équipe de TLM et ses adhérents, tout au long de l’année 2018.

Acteurs de l’économie a vingt ans

Photo © Acteurs de l’économie

« Avant de lire son interview dans Acteurs de l’économie, je n’avais jamais entendu parler d’Edgar Morin » ai-je entendu lundi 11 décembre au soir au Musée des confluences. Étonnant ? Les grands penseurs de notre temps n’auraient-ils pas l’aura médiatique aussi large que ça ?
La fine fleur de l’économie lyonnaise était réunie pour fêter les vingt ans de ce média économique souvent iconoclaste, capable d’interviewer en Une des Pinson-Charlot ou… Edgar Morin, Jean Ziegler, Yves Michaud, Etienne Klein. Ces quatre observateurs de l’état humain du monde à qui Denis Lafay a donné la parole, une parole révoltée, souvent anticapitaliste. Une parole qu’il a offerte aux invités d’Acteurs de l’économie sous la forme de quatre interviews regroupées en un joli coffret publié aux éditions de l’Aube. Donner à lire ce qui bouscule et fait grandir nos consciences, tel était l’objet de cette surprise du 11 décembre. Merci à Denis, Steven et toute l’équipe d’Acteurs de l’économie de faire vivre ce journalisme responsable et édificateur coûte que coûte. (Christel Leca)

=> Retrouvez en images quelques-uns des moments qui ont marqué la première édition du forum Génération 2050 au musée des Confluences : 8 conférences-débats, une dédicace et une soirée spéciale, organisés par Acteurs de l’économie – La Tribune à l’occasion des 20 ans du magazine.

Assemblée générale extraordinaire du Club de la Presse de Lyon et de sa région

Quarante membres actifs étaient présents ou représentés à l’Assemblée générale du Club de la Presse du 19 octobre 2017, convoquée pour l’élection de deux nouveaux administrateurs.

La présidente, Christel Leca, a ouvert l’Assemblée avec un discours adapté de celui adopté en CA le 26 septembre dernier. L’occasion de rappeler les missions du Club de la Presse fixées dans ses statuts et dont les mots clés sont rassembler, dialoguer, accueillir, d’insister sur l’importance des échanges sur les évolutions de notre métier, mais aussi de revenir sur les derniers évènements qui ont marqué la rentrée du Club. Embauche de Jean-Louis Rioual en CDI au poste de délégué général, effective depuis le 2 octobre, invalidité de Jocelyne Meggiolaro que la Médecine du Travail vient de confirmer, arrêt maladie d’Astrid Ingé, redéfinition du poste de secrétaire au titre d’un poste d’assistant(e), réorganisation du bureau, les sujets brûlants ont tous été abordés et discutés en toute transparence avec les adhérents du Club. 

Retrouvez le compte-rendu de l’AGE dans l’espace adhérents du site.

Urgent : des archives de la presse lyonnaise à récupérer

La bibliothèque Sainte Irénée, place Gailleton, dans le 2e arrondissement, déménage et met à votre disposition de nombreux exemplaires d’anciens numéros de la presse lyonnaise, parmi lesquels :

  • Tribune de Lyon
  • Lyon Capitale
  • Mag 2 Lyon
  • Résonance
  • L’Express Rhône-Alpes
  • Le bulletin municipal officiel
  • Le petit paumé

Danièle Martin vous propose de la contacter d’urgence au 06 19 23 20 94 ou de lui envoyer un mail, si vous êtes intéressés afin de prendre rendez-vous pour récupérer ce que vous souhaitez. Elle pourra aussi vous détailler le catalogue et les années concernées.

Ci-dessous, quelques photos des rayonnages prises lors de notre visite.

Motion de politique générale adoptée le 26 septembre 2017

A l’attention des administrateurs du Club de la presse de Lyon

Chers amis,

Depuis six mois, nous discutons vivement sur des questions techniques concernant le poste de délégué général du Club et nous en avons oublié les raisons pour lesquelles une partie du conseil, dont je suis, a souhaité poursuivre avec Jean-Louis Rioual l’aventure.

C’est une vision pour l’avenir du Club que nous défendons.

Nous défendons la projection dans l’avenir du délégué afin qu’il mette en œuvre les missions que le Club s’est fixées dans ses statuts que je vous rappelle :
« Cette association a pour but :
– de rassembler, à Lyon, dans un esprit confraternel, les journalistes professionnels des différents moyens d’informations;
– d’être à Lyon, un point de rencontre et de dialogue libre de toute attache politique, philosophique ou religieuse, et d’animer et gérer les notions liées à ce but;
– d’accueillir dans la région, en facilitant leur séjour et leur mission, tous les journalistes français et étrangers. »

Rassembler, dialoguer, accueillir : tels sont les mots clés.

Nous défendons l’idée qu’un délégué général qui change tous les deux ans ne peut pas porter de vision d’avenir, être porteur de projets de long terme, éclairer le conseil d’administration de façon motivée et impliquée.

Nous respectons la loi, qui exclut le contrat à durée déterminée pour un poste chargé de l’activité normale de l’association.

Depuis la création du Club, il y a 40 ans, le métier de journaliste a changé. Il s’est individualisé, sûrement du fait de difficultés économiques qui ont diminué le nombre de postes en rédaction, réduisant d’autant l’esprit collectif, de partage, mettant en concurrence les journalistes pour une recherche accrue d’informations vite rédigées. Il s’est précarisé, et c’est aussi la conséquence des évolutions économiques. Nous défendons l’idée que le Club doit soutenir l’exercice de ce métier, en organisant des rencontres, des formations, des ateliers… sur le statut des journalistes, les nouvelles façons de le pratiquer et les technologies de la communication et de l’information qui émergent ou s’ancrent jour après jour dans le quotidien de notre travail. Pour cela, nous avons besoin d’une veille permanente, d’une oreille attentive, d’une compréhension des enjeux et d’une conscience au quotidien que seul un délégué général motivé peuvent apporter à une équipe de bénévoles qui ont à mener à bien leur propre carrière par ailleurs.

Nous défendons l’idée que Jean-Louis Rioual, pendant les 9 mois qu’il a passés en tant que délégué général, sans oublier son expérience antérieure d’administrateur, a fait montre de qualités professionnelles et humaines conformes aux objectifs que l’association s’est fixés. Il a fait preuve d’une grande loyauté et a toujours agi conformément aux demandes du conseil, même si celui-ci n’était pas toujours très cohérent. Il a fait des propositions intelligentes, car il a l’intelligence de notre métier, journaliste professionnel depuis plus de 20 ans qu’il est.

Nous souhaitons également rappeler que Jean-Louis Rioual a été recruté en septembre 2016 après une procédure de recrutement ouverte à tous les adhérents et au-delà et que la fiche de poste mentionnait la possibilité de transformer ce CDD en CDI. Nous avons reçu 6 CV et avons rencontré deux candidats. La candidature de Jean-Louis Rioual a été retenue par le conseil d’administration par 7 voix pour et 3 absentions (1 administrateur était absent). Nous défendons l’idée que dans ces conditions, il n’était pas utile d’ouvrir le poste à nouveau. Cela aurait été faire perdre leur temps à des candidats qui n’auraient eu que peu de chances face à l’expérience et l’antériorité de Jean-Louis Rioual. Ç’eut été aussi mettre en doute vis à vis de l’extérieur du Club les qualités de Jean-Louis Rioual alors qu’elles n’avaient aucune raison de l’être.

Nous comprenons les craintes d’administrateurs historiques, échaudés par une expérience malheureuse passée avec un autre délégué. Mais, rappelons-le, et il aura fallu six mois de discussions et une expertise juridique externe pour que chacun le comprenne, l’activité du Club ne peut reposer, légalement, sur un poste à durée déterminée. Cependant, entendant ces craintes, nous avons décidé d’encadrer plus sérieusement le travail du délégué général en concevant un organigramme annexé à son contrat qui précise ses relations hiérarchiques avec le CA, en organisant le suivi de son activité sous la houlette du président, délégué par le CA et unique interlocuteur (sauf délégation particulière votée en CA). Nous pensons en effet que le délégué général doit être épaulé tout autant que dirigé dans ses activités et que le CA ne doit pas le laisser en roue libre, comme cela a été le cas il y a quelques années. Il en va de la responsabilité du CA de préserver la motivation, l’engagement et la loyauté du délégué.

Nous avons aussi entendu les craintes de certains administrateurs sur l’aspect financier de l’engagement d’un délégué général en contrat à durée indéterminée. Le chiffre d’affaires annuel du Club s’élève à environ 170 000 euros (173 360 en 2016 et 166 633 en 2015). Le budget CDI DG voté en CA est d’environ 60 000 euros toutes cotisations comprises, soit 35% du chiffre d’affaires, pour une activité essentiellement centrée sur le service, et donc sur la masse salariale. Bien entendu, il y a aussi un poste de secrétaire, dont le salaire chargé représentait jusqu’à présent 36 000 euros, sur la base du salaire de Jocelyne Meggiolaro. A budget constant, la masse salariale serait donc de 60%, ce qui reste tout à fait raisonnable pour, je le rappelle, une activité de services. Nous avons cependant commencé à retravailler la définition de ce second poste (cf CR de la réunion du 11/9/17) et par là même projetons une réorganisation de l’équipe salariée : cela devrait entraîner une baisse de cette charge, nous nous y emploierons (salaire de base inférieur, temps partiel). L’arrivée d’un DG pérenne et le départ de Jocelyne (probablement en invalidité d’ici quelques semaines) sont en effet une occasion de réfléchir à nos besoins en termes de salariés.

Par ailleurs, pour rassurer encore ceux qui auraient besoin de l’être, nous considérons qu’un délégué général motivé et impliqué dans la vie du Club le sera aussi en ce qui concerne ses finances. Jean-Louis Rioual sera conscient, et le CA en sera le garant si besoin est, que la pérennité de son poste dépend du chiffre d’affaires de l’association, comme c’est le cas dans la plupart des associations.

Nous avons réfléchi à l’avenir du Club, nous ne sommes pas des administrateurs inconscients des enjeux, bien au contraire, mais nous pensons qu’il fallait aujourd’hui le rappeler.

Nous défendons l’idée que le Club de la presse a des chantiers importants à mettre en œuvre aujourd’hui :
– le prix des Têtes chercheuses
– les ateliers numériques et juridiques
– le Club pigiste
– l’animation du Club des entreprises amies et son développement
– la rédaction d’une newsletter hebdomadaire destinée à informer nos adhérents de l’actualité des médias lyonnais et de l’agenda des conférences de presse
– l’accueil de conférences de presse organisée par les entreprises et agences de communication lyonnaises qui comptent, dans un lieu central et adapté
– la visibilité du Club sur internet et les réseaux sociaux
– la réalisation de l’annuaire 2018 du Club et l’organisation de la fête annuelle au moment de sa parution, événement lyonnais majeur
– le développement des adhésions, basé sur une offre de services adaptés aux métiers de l’information et de la communication (à ce sujet, nous souhaitons que soit mise en œuvre au plus vite une enquête auprès de nos adhérents pour connaître leurs besoins et mieux y répondre)

… et que la vie du Club doit reprendre son cours, sortir de ce débat stérile qui pollue nos discussions et nos projets depuis six mois.

Christel Leca, présidente

Texte adopté à l’unanimité moins deux abstentions au conseil d’administration du Club de la presse de Lyon le 26 septembre 2017.

Assemblée générale du Club de la presse de Lyon : 4 nouveaux administrateurs élus

C’est dans la fraîcheur « relative » des locaux du Club que s’est tenue l’assemblée générale 2017. Plus d’une quarantaines de membres ont bravé la chaleur pour partager ce moment important de la vie du Club, dans une ambiance résolument conviviale.

Maeva Mealano et Steven Dolbeau nos secrétaires, ont commencé par le rapport d’activité qui montre une dynamique du Club toujours en phase ascendante (Têtes chercheuses, ateliers et rencontres, club pigistes, conférences de presse…). Puis Yves-Michel Dumond et Jeanine Paloulian, trésoriers, nous ont présenté le rapport financier. Bonne nouvelle : les finances du Club vont bien. Enfin, Christel Leca, présidente, a présenté son rapport moral, axé sur la dynamique du Club et la notion de « charge mentale ».
Tous les rapports ont été approuvés à l’unanimité. Vous pouvez consulter le compte-rendu dans l’espace membres du site.

Hommage à Jeanine Paloulian
Pilier incontesté du Club, Jeanine Paloulian a choisi de ne pas se représenter au conseil d’administration après de nombreuses années d’investissement personnel. Jeanine a adhéré au Club à la fin des années 1970 et a été membre du bureau dès les années 1980. Élue présidente en 1990, alors que le Club venait de déménager de la Part Dieu à la rue de la Charité, elle a redressé les finances de l’association, dont les caisses étaient vides.
Jeanine a démissionné de ses fonctions lorsqu’elle est partie travailler au Conseil régional en 1992 et est revenue au CA en 2011, prenant la présidence en 2012 et 2013. Toujours membre du CA depuis, elle a présidé aux questions financières de l’association, préoccupation qui a été une constante dans son investissement dans la vie du Club. L’assemblée générale lui a rendu un hommage appuyé, en remerciement du temps et de l’énergie qu’elle a consacrés à l’association.

7 candidats au CA pour 4 postes
Pour cette édition, ce ne sont pas moins de sept candidats qui ont postulé pour entrer au conseil d’administration dont Yves- Michel Dumond, notre actuel trésorier, qui se représentait. Voici les noms des administrateurs élus :
– Fabien Collini, photojournaliste et fondateur de Petit homme production
– Yves Michel Dumont, JRI indépendant
– Sophie Esposito, correspondante de l’AEF
– Mélany Marfella, jeune journaliste fraîchement diplômée de l’ISCPA.

APÉROS DU CLUB : rendez-vous le 19 janvier 2017 !

Apero17novNous étions une bonne vingtaine d’adhérents et non adhérents au Club ce jeudi : l’occasion d’évoquer une année 2016 riche en événements pour le Club et les rendez-vous qui s’annoncent dès le mois de janvier : Atelier numérique, Club pigistes, Fête de l’annuaire… Nous nous retrouverons pour fêter la nouvelle année lors du prochain Apéro du Club le 19 janvier à 19h. Pour des raisons d’organisation, merci de vous inscrire par mail au plus tard le 18 janvier si vous souhaitez y participer.

Photo : Claude Chevin.

L’auteur, l’éditeur et le libraire

« L’auteur, l’éditeur et le libraire », c’est le titre de la rencontre-dédicace proposée le 28 novembre à 18h au Club par Christel Leca, présidente du Club de la presse de Lyon, à l’occasion de la parution de son livre : Alpes sauvages, chez Glénat.

Puisant dans son expérience d’auteur, la journaliste spécialiste de l’environnement racontera ses collaborations avec des éditeurs depuis dix ans et partagera les leçons qu’elle en a tirées. Catherine (librairie Les yeux dans les arbres) apportera son témoignage de libraire indépendante et ses relations avec les éditeurs.501 ALPES SAUVAGES[LIV].indd

Inscriptions par mail.

Alpes sauvages, sera en vente sur place pour les dédicaces. Les services de presse sont à demander à Laure Wachter, attachée de presse chez Glénat.

Alpes Sauvages : au cœur de la vie sauvage des plus grandes montagnes d’Europe
Christel Leca (textes) et Biosphoto (photos)
Depuis les forêts jusqu’aux plus hautes altitudes, l’espace alpin offre mille occasions de se reconnecter avec une nature à l’état brut. Magnifiquement illustré par des images de l’agence Biosphoto, cet ouvrage très documenté permet de découvrir les multiples aspects des Alpes sauvages, au gré des paysages naturels et des rencontres avec la faune et la flore bien spécifiques que le massif abrite, de la Méditerranée au Danube.
Glénat, collection Beaux livres nature, format 275×328 mm, 160 pages, 39.50€, sorti le 16 novembre 2016.
Contact presse : Contact Presse : Laure Wachter : 01 41 46 10 34 • 06 95 88 13 34.

 

Hommage à Philippe Dibilio

DibilioL’Adagio d’Albinoni a ouvert l’hommage au journaliste Philippe Dibilio, décédé cet été. Au cours de la soirée du 15 novembre, de nombreux journalistes, anciens collègues et surtout amis, se sont retrouvés au Club pour échanger et partager autour de cette figure dont la carrière avait embrassé la presse écrite, radio et télévisée. Catherine Simon-Lenack a lu un texte écrit en hommage à son ami (lire ici). Ce moment était organisé avec le concours de l’Association des Journalistes professionnels. Photo : Maéva Melano.

Mediacités, lauréat des Têtes Chercheuses

Plus de 200 personnes ont assisté, lundi 7 novembre dernier, à l’Institut Lumière, à la remise du prix des Têtes Chercheuses 2016, en présence d’Eric Fottorino, directeur du journal « Le 1 » qui a reçu le prix d’honneur du concours*.

Il a beaucoup été question d’indépendance des médias, de nouveaux modèles économiques à inventer et de moyens à donner aux journalistes pour qu’ils fassent correctement leur métier, « le plus beau métier du monde » pour un des lauréats, et redeviennent les auxiliaires de la démocratie qu’ils n’auraient jamais du cesser d’être.

tetes-chercheuses 2016C’est le projet de Jacques Trentesaux et Nicolas Barriquand, Médiacités, qui a obtenu le trophée de la pgart du Jury, après que les six finalistes (99 media, Far Ouest, Live Magazine, Mediacités, Le journal minimal et Sept.info) aient pitché leur projet en trois minutes chrono devant le public. Le choix fut déchirant, car les projets avaient tous des qualités : c’est le modèle économique et la ligne éditoriale de Mediacités qui ont convaincu le mieux le Jury de la viabilité de ce média qui devra faire ses preuves et nous raconter son parcours l’an prochain lors de la prochaine édition du concours.

Le Club de la presse de Lyon et de sa région se réjouit du succès public et médiatique de la soirée et du concours. C’est le projet phare du Club : il remplit admirablement une de ses principales missions : se faire l’écho des difficultés de notre métier tout en valorisant les initiatives qui apportent des solutions, inventant les médias de demain.

Bravo à toute l’équipe et aux finalistes, bonne route à Mediacités, merci à Eric Fottorino pour sa présence inspirante et à tous les partenaires des Têtes Chercheuses qui ont fait de cette deuxième édition un événement incontournable.

Christel Leca, présidente du Club de la presse de Lyon et de sa région

* Eric Fottorino a été interviewé par L’Autre Direct en marge de la remise des prix : voir l’interview.

Apéros du Club : convivialité et information

Apero19oct2016L’Apéro du Club du 19 octobre a réuni plus d’une vingtaine de personnes, journalistes ou communicants, adhérents ou futurs adhérents du Club.

Ce fut également l’occasion de mieux connaître les nominés au concours des Têtes Chercheuses. Cette soirée a répondu à une mission importante du Club : favoriser la rencontre entre journalistes, communicants et porteurs de projets liés aux médias dans une ambiance informelle et décontractée.

Le prochain apéro aura lieu le 17 novembre : prenez date et inscrivez-vous d’ores et déjà sur le site du Club !

Têtes chercheuses : Minimal, Live, Médiacités, Sept, 99 ou Far Ouest ?

ampouleTCSuite à la réunion du Jury des Têtes Chercheuses, les heureux nominés qui pitcheront leur bébé devant le public le 7 novembre à 19h à l’Institut Lumière sont :

  • Le Journal Minimal, pure player pour le retour à l’essentiel, less is more, qui apporte des réponses aux problématiques actuelles ;
  • Live Magazine, journal vivant pendant lequel des journalistes, photographes, dessinateurs, réalisateurs, se succèdent sur scène pour raconter en mots, en sons, en images, une histoire en six minutes ;
  • Médiacités, journal en ligne d’investigation et de décryptage consacré aux grandes métropoles de France ;
  • Sept.ch, plateforme web et mook consacrés au journalisme narratif ;
  • 99 Media, plateforme vidéo qui diffuse des documentaires en au moins six langues ;
  • Revue Far Ouest, pure player sur le sud-ouest de la France qui raconte des histoires sous forme de feuilletons mixant journalisme, documentaire et série TV.

Inscrivez-vous dès à présent pour cette soirée exceptionnelle !

En savoir plus : Les Têtes Chercheuses.

Bienvenue à notre nouveau délégué général

jean_louis_rioualJean-Louis Rioual a pris ses fonctions le 19 septembre. Parmi ses premiers chantiers : la réalisation du prochain annuaire du Club, la mise en place d’une base de données, la refonte du site internet… Il travaillera en lien avec Astrid Ingé, notre secrétaire, qui remplace Jocelyne Meggiolaro, toujours en congé maladie et à qui nous souhaitons bon courage.

 

Jean-Louis va également mettre en place une valorisation de la presse lyonnaise à travers un présentoir où seront mis à la disposition des visiteurs en consultation les magazines et quotidiens qui parviendront au Club en service de presse. N’hésitez-pas à le contacter pour que votre média soit en bonne place !

Vif succès pour le premier apéro du Club de l’année

Apero15sept16Plus de 40 personnes sont passées boire un verre hier soir au Club de la presse : journalistes et communicants, adhérents ou non, ont pu se retrouver entre amis de longue date ou lier de nouvelles relations, envisager des projets communs, échanger des cartes de visites…

Un début de soirée apprécié par tous : « c’est une très bonne idée », confie une attachée de presse ; « je trouve ça vraiment sympa », surenchérit une ancienne présidente du Club ; « je suis content d’être passé », ajoute un directeur d’agence de presse.

Ce rendez-vous sera renouvelé tous les troisièmes jeudis de chaque mois : c’est l’occasion de faire connaître à vos collègues et confrères le Club, ses actions et sa convivialité. Rendez-vous le 20 octobre !

Déjeuner avec Thierry Braillard du 12 septembre

IMG_1495Rentré quelques heures plus tôt des Jeux paralympiques de Rio, Thierry Braillard a pris part lundi dernier à un déjeuner de presse organisé par le Club.

Après avoir rapidement mis en avant le Pacte de performance, ce suivi socioprofessionnel renforcé lancé fin 2014 au niveau national à l’attention des sportifs de haut niveau, le secrétaire d’Etat chargé des Sports a ensuite satisfait au cœur des attentes de la majorité des convives : son actualité locale. Il a officialisé à cette occasion sa candidature aux législatives de juin 2017 dans la première circonscription du Rhône, lui qui avait cédé son poste à sa suppléante lors de son entrée au gouvernement en avril 2014.

Etiquettes, soutiens, adversaires, calendrier, évolution des relations avec Gérard Collomb ou Emmanuel Macron, le vice-président du Parti radical de gauche a ensuite répondu au feu roulant des questions de la douzaine de journalistes présents.

Anthony Diao

Photo Denis de Montgolfier

X