All Posts By

Club de la Presse

PitchMyNews, la petite image qui arrache le clin d’œil

Secret des affaires droit d'informer [888817]

Trois cuillères à soupe de Mediapart, deux cuillères à café de Marianne, et une louche de vidéo. Voilà la recette de PitchMyNews, lancé en mars 2016 par la fabrique à news, agence de presse globalmedia. Avec des montages vidéos de 45 secondes, ce nouveau média entend traiter des sujets volontairement incisifs avec le parti pris d’être à contre-courant de l’actualité. Sur un ton décalé, PitchMyNews propose un mix éditorial qui a pour but de provoquer une réaction chez le citoyen tout lui apprenant à déchiffrer l’information. Aujourd’hui, les 18-35 ans, submergés par les contenus accordent plus facilement de crédit aux réseaux sociaux qu’aux médias traditionnels. En réponse aux habitudes de ces jeunes lecteurs face à l’actualité, PitchMyNews édite des vidéos qui font appel à leurs références.

Chaque jour, des journalistes professionnels qui participent à la conception des contenus analysent les sujets les plus likés et partagés sur les réseaux sociaux. Leur travail vise à pointer leurs enjeux à travers une vidéo clin d’œil pour sortir du factuel.

A terme, l’application éditera 6 à 8 sujets par jour. « Ces contenus doivent venir combler les insuffisances de certains médias traditionnels », ambitionne Philippe Guespin, co-fondateur de PitchMyNews.

@pitchmynews 

Facebook

Youtube

Instagram

 

Un Grand témoin, « 1 » journal

LE UN

Écrivain et ancien directeur de la rédaction du Monde, Éric Fottorino sera le Grand témoin de l’édition 2016 des Têtes Chercheuses. Depuis avril 2014, il a lancé le « 1 », un journal au format atypique.

Éric Fottorino a commencé sa carrière à la rédaction du Monde comme journaliste avant de grimper les échelons pour finir directeur, jusqu’en 2010. Décrit comme un homme aux multiples identités, c’est lui qui a fondé le « 1 », cet hebdomadaire atypique que l’on déplie. Un demi m2 de « print » sans aucune publicité, qui bousculent les codes de la presse traditionnelle. Conçu pour être lu en moins d’une heure (A1 plié en 3), il traite chaque semaine d’une seule et unique thématique. L’hebdo a notamment abordé le sujet des migrants ou de la présidentielle américaine. Produit par des écrivains, chercheurs et artistes, le contenu compose avec plusieurs genres et un mélange d’archives et d’articles récents.

Éric Fottorino est également écrivain : son dernier roman, Trois jours avec Norman Jail, est d’ailleurs paru chez Gallimard en février 2016.

@le1hebdo

SANS_A écrit pour les sans-abris

sans aOn oublie trop souvent que les sans-abris sont avant tout des individus qui ont une histoire qui mérite d’être entendue. C’est cette histoire qu’ont voulu raconter une poignée de jeunes citoyens en créant la plateforme Sans_A.

Ce média associatif veut permettre aux personnes précaires d’être reconnues pour ce qu’elles font et non pas pour ce qu’elles sont. Sans_A produit chaque mois une nouvelle saison de reportages et de portraits agrémentés de dessins de presse et de photos qui rendent leur humanité aux sans-abris. Aujourd’hui, près de 80 journalistes, photographes ou rédacteurs bénévoles participent au projet. Les reportages atteignent quotidiennement une dizaine de milliers de personnes.

Martin Besson en est convaincu, une «entreprise de presse qui n’innove pas, c’est une entreprise qui meurt». C’est pourquoi il continue le développement de son média en mettant ses lecteurs à contribution par une campagne de crowdfunding sur Ulule. Parallèlement, Sans_A souhaite que ses lecteurs deviennent acteurs en votant pour les sujets qui les intéressent, tout en les suivant en temps réel.

@Sans_A

Soutenez Sans_A sur Ulule !

Spicee, à consommer sans modération

spicee illusUn site d’info entièrement en vidéo ? C’est le pari de Spicee qui offre des documentaires fouillés adaptés à l’emploi du temps de ses abonnés (payant).

Que l’on ait cinq minutes ou une heure, le site propose chaque semaine des reportages d’investigation et de grandes enquêtes citoyennes. On peut les consulter sur ordinateur, mobile ou tablette. Leur ligne éditoriale se concentre sur des thématiques internationales grâce notamment à une collaboration avec l’agence Babel press. Une version en anglais existe depuis le 8 mars et le site sera bientôt traduit en italien, en espagnol et en arabe.

Le média envisage de se développer en ouvrant une plateforme de diffusion collaborative pour « socialiser » ses reportages. « Spicer’s » sera la seconde maison de Spicee », annonce Mathias Enthoven, en charge de la communication digitale. Les Spicers pourront mettre au vote leurs projets sur la plateforme. La rédaction sélectionnera ensuite les meilleurs sujets afin de les mettre en avant sur le site principal.

Spicee compte 5000 abonnés depuis son lancement. L’un de ses reportages « Mauvais Souvenir » (ici), signé Marine Courtade et Christophe Busché, a d’ailleurs été sélectionné pour la finale du Prix Albert Londres 2016.

Pimentez votre regard sur le monde @spiceemedia

cFactuel : une solution pour consommer l’actualité différemment

visuel articleLutter contre « l’infobésité », c’est le rôle de l’application cFactuel qui veut faciliter l’accès aux informations essentielles. Avec sa version simplifiée de l’actualité, la jeune pousse traite un sujet par jour en l’abordant de façon plus captivante. Sa mise en forme soignée agrémentée de formats alternatifs – vidéos et infographies – apporte un contenu ludique sur des thèmes nationaux et internationaux. « Notre valeur ajoutée est le format visuel qui vient « mâcher le travail » au lecteur et l’incite à approfondir un sujet clé de l’actualité », souligne Benjamin Poirier, co-fondateur.  Tous les dossiers sont réalisés en interne par deux graphistes et un journaliste salariés. Le but n’est pas seulement d’informer mais aussi de décrypter des sujets parfois compliqués. cFactuel propose également des quiz pour permettre aux utilisateurs de mesurer entre eux leur connaissance de l’actualité dans la rubrique « la semaine en 5 chiffres ». 

Le site et l’application existent depuis six mois et comptent déjà 4000 lecteurs et 8000 téléchargements hebdomadaires. Cet été la start-up lancera une offre réservée aux abonnés dont le contenu viendra compléter l’actualité du jour.

 

cFactuel est disponible dans l’App Store et sur Google play.

@cFactuel

« Cette fois c’est la bonne ! », l’observatoire web des concours de journalisme

 

Capture d’écran 2016-05-19 à 12.16.15Chaque année, seulement 8 % des étudiants qui se présentent aux concours des écoles de journalisme sont admis. Voilà de quoi en décourager plus d’un. Benjamin Benoît fait partie de ceux qui n’ont pas pu intégrer l’une de ces grandes écoles. C’est donc pour aider les étudiants à avoir leur chance qu’il a fondé, dans le cadre de son projet de fin d’études, le site web didactique « Cette fois c’est la bonne ! ». Partant du principe qu’enrichir sa culture générale est la clé de la réussite, Benjamin édite deux fois par mois un podcast qui recense l’actualité des jours écoulés. L’ensemble des questions susceptibles de tomber aux épreuves est traité en 30 minutes. International, France, culture, technologies et médias sont les thèmes principaux auxquels s’ajoutent des astuces pour réviser, des décryptages et le déroulement des épreuves.

A terme, Benjamin voudrait que son site devienne un incontournable des étudiants en journalisme. Son ambition va encore plus loin : « Cette fois c’est la bonne ! » est envisagé comme une plateforme d’échange sur laquelle étudiants, journalistes et internautes posteraient à leur tour leurs propres synthèses d’actualité.

Benjamin Benoît, fondateur

Benjamin Benoît, fondateur

Suivez l’actualité @Cestlabonne et sur sa page facebook Cette fois c’est la bonne 

Le Zéphyr passe à l’abonnement

logo-zephyr

Le site d’information qui casse les codes du rubriquage entend mobiliser davantage ses lecteurs en passant à un modèle par abonnement.

 

A l’occasion de la sortie du deuxième numéro de « La Traversée », le Zéphyr va lancer son nouveau modèle de rémunération par abonnements. Cette rubrique du site d’informations propose tous les trois mois un dossier thématique, un entretien avec une personnalité et un épisode littéraire. Elle sera disponible pour 30 euros par an. La rédaction avait déjà mis en place un partenariat avec True Like qui permet de générer des micro-dons en ligne (1 like = 1 euro). Le recours à l’abonnement s’inscrit dans la suite logique de ce mode de financement. Cette nouveauté permettra aux lecteurs de découvrir de nouveaux contenus au sein de la rubrique qui comprendra du motion design et des infographies.

 

Un média à l’affût des sujets tombant dans l’oubli

Le Zéphyr est « un média qui propose des thématiques très variées qui ont pour point commun de placer l’humain en leur centre », fait remarquer Jérémy Felkowski, son co-fondateur. Ce média généraliste veut remettre en cause les codes de navigation et d’information sur le web grâce à des récits, feuilletons littéraires et rencontres agrémentés de photos, vidéos ou infographies. La recherche d’informations se fait sur le terrain, sans réelle ligne éditoriale. Le but des reportages est de mettre en lumière des sujets atypiques dont l’humain est la principale source d’inspiration. Le site présente une rubrique mensuelle « Les Escales » qui contient quant à elle un retour sur un événement marquant, un focus sur un projet innovant, le portrait d’un citoyen et une information insolite.

 

Le Labo de l’info

Le Zéphyr est un média indépendant, sans publicité. Pour pousser ses lecteurs à participer à la construction de contenus de qualité, il a créé le Labo de l’info. Véritable espace de débat et de collaboration entre internautes et journalistes, il permet à travers un profil dédié de lancer un débat et d’exposer ses propres idées. « Le Labo de l’info fonctionne comme un salon privé où les échanges se déroulent en marge des activités courantes du site » détaille le manifeste du site. L’idée étant un jour de proposer à d’autres médias de reprendre le concept pour aboutir à cette envie de partager des contenus variés qui dépassent les codes du journalisme actuel.

10603944_570520159795495_7572233715886842477_o

Retrouvez le Zéphyr sur Facebook et Twitter

Le Quatre Heures organise sa première conférence

Le nouveau média de « slow info », Le Quatre Heures, donne sa toute première conférence grand format le 7 mai 2016 dans la salle parisienne Les Grands Voisins. Elle sera consacrée aux « exilés de l’amour ».

Tetes_Chercheuses_2015_Inediz-7

Charles-Hnery Groult, co-créateur du Quatre Heures

En complément du sujet de son grand format sorti aujourd’hui, le site de reportages organise le 7 mai prochain aux « Grands Voisins » (Paris) une conférence débat sur la situation des réfugiés LGBT. Elle sera animée par Laurène Daycard, journaliste du Quatre Heures et auteure d’un reportage sur le sujet. 

Cette conférence doit notamment permettre aux abonnés de faire part de leurs impressions de lecture, mais également d’échanger sur le sujet de l’article. La journaliste souhaite faire de ce temps d’échange une habitude afin d’apporter un nouvel éclairage sur les reportages du Quatre Heures tout en créant une proximité entre ses journalistes et ses abonnés.

 

« Slow info »

Le Quatre Heures est un nouveau média en ligne, fondé sur le concept de « slow info ». Une information qui prend le temps, se déclinant sous forme de reportages grand format, multimédia, sans clic. Chaque premier mercredi du mois à 16 heures, le site publie une histoire inédite à lire sur ordinateur et tablette.

L’accès à l’information se fait par abonnement annuel (19,80 €) pour les reportages hebdomadaires approfondis. Les lecteurs peuvent également consulter gratuitement l’onglet « épisodes » du site pour un aperçu des sujets de chaque saison. Son co-créateur, Charles-Henry Groult, est lauréat 2015 du prix d’entrepreneuriat en journalisme les Têtes Chercheuses.

 

Les Grands Voisins, 82 avenue Denfert-Rochereau, 75014 Paris, conférence débat samedi 7 mai à partir de 17h30 – plus d’informations sur la page Facebook du Quatre Heures

 

Crédits photos : Fabrice Caterini / Inediz

@leQuatreH  / lequatreheures.com

La Revue Sang-Froid lance sa campagne de crowdfunding sur Ulule

Parue en avril, la revue Sang-Froid lance sa campagne de crowdfunding sur Ulule. Elle s’est donnée jusqu’au 4 juin 2016 pour lever au moins 5000 € et lancer ainsi ses prochains numéros.

Pour financer son développement, Sang-Froid veut collecter 5000 €. Cette somme permettra de réaliser au moins deux reportages. «Nous avons fait un premier tour de table avec des investisseurs pour le démarrage de Sang-froid mais nous voulions aussi impliquer nos lecteurs dans ce projet. C’est une manière pour eux de se sentir plus proches de cette parution qu’ils ont aidé et cela nous donne une surface financière plus importante pour continuer de proposer un contenu attractif.», affirme le rédacteur en chef, Stéphane Damian-TissotCe financement aidera également la revue à maintenir son indépendance.


sans-titre-1.FVs11Y5QHkP8

Depuis le 24 mars, Sang-Froid est disponible en librairie et dans les grandes surfaces culturelles. Ce « mook » (revue entre le livre et le magazine) trimestriel est né d’échanges entre un jeune journaliste lyonnais, Stéphane Damian-Tissot, et d’un éditeur, Yannick Dehée. Leur concept mêle l’investigation au  polar. Chaque trimestre, cette revue propose des contenus fouillés et des articles longs pour aller au fond des choses. En privilégiant l’analyse à l’instantanéité, mettant “pause” sur le bourdonnement constant de l’actualité.

Dans une première partie ‘’réelle’’, on trouve des dossiers sur des affaires de justices et des enquêtes sur des faits anciens ou récents. Le premier numéro révèle d’ailleurs un détournement financier sous l’Irak post-Saddam Hussein, ou encore un dossier sur des avocats qui se retrouvent sur les bancs des accusés. La seconde partie est fictionnelle et consacrée au polar avec des portraits, des interviews ou encore des critiques littéraires.

Le titre ‘’sang-froid’’ fait référence à Truman Capote et à son livre De sang-froid. Mais Stéphane Damian-Tissot fait remarquer que ce titre est « révélateur d’une certaine envie qui est la nôtre, celle de « garder son sang-froid ». De prendre un peu de recul pour analyser, comprendre et faire découvrir des choses à nos lecteurs. »

La rédaction prépare déjà le deuxième numéro de la série qui est prévu courant juin 2016.

 

logoSF

 

Sang-Froid sur Facebook et @RevueSangfroid

 

crédits photos  : www.revuesangfroid.fr

ANNUAIRE 2016: dernière ligne droite

logo_club_coulVous êtes membre du Club de la presse.

Le moment est venu de cotiser pour l’année 2016 afin de pouvoir continuer de bénéficier des avantages du Club et paraître dans l’annuaire qui sortira au début de l’année prochaine. Le compte à rebours est lancé pour la réalisation de celui-ci.

Merci de remplir le formulaire en ligne pour compléter ou modifier vos informations. Et à nous transmettre par chèque le montant de votre cotisation avant le 11 novembre prochain.

Vous souhaitez un Bon de commande merci de remplir le formulaire à nous renvoyer par mail ou courrier

[gravityform id= »5″ title= »true » description= »false »]

Le montant en est inchangé pour l’année qui vient:

Cotisation journalistes: 60€
50€ (revenus mensuels inférieurs à 1 500€)
36€ (journalistes sans emploi, inscrits à Pôle emploi)
15€ (étudiants en école de journalisme à partir de la 2e année).

Cotisation communicants: 162€
102€ (indépendants ou associations)
82€ (Communicants inscrits à Pôle emploi)

 

8e assises du journalisme à Metz

Image slider responsables 

Les Assises internationales du journalisme et de l’information se dérouleront du 16 au 18 octobre prochains. Ateliers, débats et conférences seront au programme de cette 8e édition qui se tiendra à Metz. Organisées par l’association « Journalisme et citoyenneté », les Assises sont également l’occasion de remettre des prix qui chaque année récompensent les publications parues dans les 12 derniers mois qui interrogent le mieux le journalisme et éclairent la pratique du métier.
La participation est gratuite mais l’inscription est obligatoire sur le site internet des Assises.

Image_programme 2014 (800x531)

Ateliers du Club : Linkedin et Viadeo, enjeux et pratique

Linkedin et Viadeo sont les deux premiers réseaux sociaux professionnels, de par leur notoriété et le nombre de membres.
A l’ère du Web 2.0, les entreprises et les individus sont présents sur la « Toile » de leur fait ou du fait des internautes qui échangent du contenu, jouant ainsi sur la e-réputation. Dans ce contexte, comment développer ses contacts professionnels, sa visibilité et la notoriété d’une marque (personnelle et/ou institutionnelle) ? Quels bénéfices en tirer ? Quelles sont les fonctionnalités de ces réseaux ? Que choisir entre l’offre gratuite et l’offre payante ?

Cette initiation vous permettra de comprendre et de clarifier les possibilités de ces deux réseaux professionnels et de choisir s’ils sont utiles à votre pratique professionnelle.

Continue Reading

Ateliers du Club : Twitter, enjeux et pratique

Cette initiation à Twitter vous permettra de mesurer les possibilités de Twitter et de choisir celles qui sont utiles à votre pratique professionnelle : s’exprimer sur cet outil de microblogging, optimiser la visibilité de sa marque (personnelle et/ou celle d’un établissement), rechercher une information sur Twitter, mettre en place une veille, développer une stratégie de communication, suivre les « influenceurs », partager du contenu, curation, multiplier ses followers.

Les ateliers sont animés par Isabelle Barnel, adhérente du Club qui intervient en indépendante comme Conseil en stratégie digitale. Elle est également assistante de direction Chargée de Communication Réseaux Sociaux au sein de l’UCLy.

Ateliers réseaux sociaux : Twitter, enjeux et pratique
mardi 20 mai de 11h30 à 13h30 au Club de la presse de Lyon et sa région, 5 rue Pizay (Lyon 1e)
Places limitées, priorité sera donnée aux adhérents du Club de la presse.
Merci de confirmer votre présence au 04 78 37 75 45 ou presselyon@clubpresse.com

2014-05-20-logoTwitter

Présentation de la liste UDI-MODEM pour les élections européennes de mai prochain

Réunis sous la bannière UDI-MODEM Les Européens, les deux partis centristes ont présenté le 24 avril à la presse leurs têtes de liste pour l’Eurorégion Sud-Est en vue des élections européennes de mai : la députée européenne sortante Sylvie Goulard (Modem), Thierry Cornillet (UDI) et Soumia Malinbaum (société civile). Les trois candidats ont présenté les axes de leur programme et annoncé une rencontre publique à Lyon le 30 avril en présence de nombreuses personnalités dont Guy Verhofstadt, président au Parlement européen du groupe Alliance des démocrates et des libéraux pour l’Europe et candidat pour la présidence de la Commission européenne.

 

2014-04-24-EuropeUdiModem-1

Le Musée de l’Imprimerie se dote d’un important fonds de presse

Le collectionneur Bernard Gelin a fait don au Musée de l’Imprimerie de Lyon d’un ensemble de 25 000 exemplaires de quotidiens essentiellement français, dont les plus anciens numéros datent du XVIIe siècle. Ce fonds enrichira sa nouvelle collection permanente et donnera lieu à une exposition temporaire au deuxième semestre 2015, sur l’angle de l’évolution graphique des titres de presse d’information générale ou spécialisée en fonction d’avancées techniques (introduction de l’image, de la couleur) ou de moments historiques.

Alan Marshall, directeur du Musée de l'Imprimerie

Alan Marshall, directeur du Musée de l’Imprimerie

Le nouveau groupe LYON GAUCHE SOLIDAIRES présente sa liste et son orientation politique pour Lyon et le Grand Lyon

Le 22 avril toujours, le groupe politique Lyon Gauche Solidaires a présenté à la presse ses élus à Lyon (5 au conseil municipal) et au Grand Lyon (6). Emmené par Yves Fournel, ce nouveau groupe remplace le GAEC, et compte dans ses rangs des représentants de la société civile et des élus du groupe communiste lors du précédent mandat au Conseil municipal. Les élus ont aussi précisé leurs priorités pour la ville et le Grand Lyon, parmi lesquelles figurent les transports (C3 en site propre, révision des tarifs sociaux des TCL…), l’eau (objectif de régie publique en 2019) et le développement économique social et solidaire.

2014-04-GaucheSolidaire1

Retour sur l’atelier juridique : “évaluer la santé d’une entreprise” avec Me Philippe Gonnet

L’atelier du 22 avril “évaluer la santé d’une entreprise” animé par Me Philippe Gonnet, collaborateur au sein du cabinet Lamy et Associés, a été très instructif. A travers l’analyse de deux bilans annuels de société, l’une en parfaite santé, l’autre en situation de dépôt de bilan, l’avocat du Barreau de Lyon a pointé les informations financières à surveiller dans ces documents comptables pour pouvoir apprécier la situation d’une entreprise.

Prochain atelier juridique le 20 mai à 18h30, où Me Rivier et Me Valat présenteront les différentes étapes d’une procédure judiciaire et feront un rappel sur le vocabulaire juridique.

Me Philippe Gonnet

Me Philippe Gonnet

Des maires du Rhône s’opposent à la réforme des rythmes scolaires

Le 22 avril, de nombreux maires du Rhône ont demandé le retrait du texte d’application de la réforme scolaire qui doit s’appliquer à la rentrée 2014, ou la liberté d’application dans leur commune. Renaud Pfeffer (maire de Mornant, à l’initiative d’un appel pour le retrait de la réforme qui a recueilli plus de 300 signatures d’élus), Elisabeth Lamure (sénateur-maire de Gleizé, présidente de l’Association des maires du Rhône) et Philippe Cochet, (député-maire de Caluire-et-Cuire) ont notamment motivé leur position par un manque de concertation entre les différents acteurs sur le périscolaire et le coût de cette réforme pour les collectivités.

2014-04-22-RefScolaire1

Nouvelle formule papier pour Acteurs de l’économie

Après la mise en place de son nouveau site fin février, la version papier du magazine économique Acteurs de l’économie créé en 1997 et dirigé par Denis Lafay évolue à son tour. Si la ligne éditoriale reste inchangée, le magazine va passer de 8 à 5 numéros par an (et 3 suppléments) avec un tirage à 22 000 exemplaires. La pagination augmente sensiblement de 100 à 156 pages pour une analyse en profondeur des sujets et une iconographie enrichie, l’actualité chaude étant traitée sur le site. Cette nouvelle formule est en kiosque depuis le 24 avril.

 

2014-04-24-ActeursEconomieTribune

Euronews se mobilise pour les élections européennes

La chaine d’information internationale Euronews basée à Ecully met les petits plats dans les grands pour couvrir les élections européennes qui se dérouleront dans les 28 pays d’Europe du 22 au 25 mai. Sous la bannière Europe’s Choice, différents programmes permettront de connaître les candidats et leurs programmes, à travers des débats thématiques et des portraits. Un grand débat en direct avec les cinq candidats à la présidence est organisé le 28 avril à Maastricht, et une soirée électorale clora ces élections le 25 mai. Ces programmes seront disponibles sur Euronews TV, euronews.com,youtube.com/euronewseuronews radio et les applis mobiles Euronews.

 

2014-04-16-Euronews

33ème édition de la Fête des Crus du Beaujolais les 26 et 27 avril à Romanèche-Thorins

Le 17 avril, les organisateurs de la 33e édition de la Fête des Crus du Beaujolais sont venus présenter à la presse le programme des festivités. 25 000 amateurs de vins sont attendus au Moulin-À-Vent de Romanèche-Thorins pour un week-end festif où les dix crus du Beaujolais seront en dégustation. Le thème choisi cette année est la danse et donnera lieu à des animations musicales et démonstrations de flamenco, salsa, sirtaki, french-cancan… Un espace d’animations pour les enfants avec structures gonflables, jeux et ateliers de découverte de la vigne et de la fabrication du vin sera aménagé sur place.

De gauche à droite, les membres du comité d'organisation de la Fête des Crus du Beaujolais : Richard Bonin (animation), Marie-Christine Margerand (décoration), Nicolas Loron (communication) et Sarah Bessard-Chambard (animation)

De gauche à droite, les membres du comité d’organisation de la Fête des Crus du Beaujolais : Richard Bonin (animation), Marie-Christine Margerand (décoration), Nicolas Loron (communication) et Sarah Bessard-Chambard (animation)

AIR RHONE-ALPES a présenté le bilan de la qualité de l’air en Rhône-Alpes pour l’année 2013

Le 16 avril, Alain Chabrolle, président d’Air Rhône-Alpes, Marie-Blanche Personnaz, directrice d’Air Rhône-Alpes, et Christophe Deblanc, chef du service adjoint Ressources, Energie, Milieux et Prévention des pollutions de la DREAL Rhône-Alpes, ont présenté à la presse le bilan de la qualité de l’air en 2013. Pointant une amélioration globale depuis 2004, les intervenants ont toutefois signalé que les normes européennes ne sont toujours pas respectées. Rappelant ses missions, l’organisme agréé par le Ministère de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie a précisé les actions qu’il mène avec le secteur industriel et a dévoilé sa campagne d’information grand public intitulée “de l’air dans nos idées reçues”.

De gauche à droite : Marie-Blanche Personnaz, directrice d’Air Rhône-Alpes, Alain Chabrolle, président d’Air Rhône-Alpes, et Christophe Deblanc, chef du service adjoint Ressources, Energie, Milieux et Prévention des pollutions de la DREAL Rhône-Alpes, ont présenté à la presse le bilan de la qualité de l’air en 2013.

De gauche à droite : Marie-Blanche Personnaz, directrice d’Air Rhône-Alpes, Alain Chabrolle, président d’Air Rhône-Alpes, et Christophe Deblanc, chef du service adjoint Ressources, Energie, Milieux et Prévention des pollutions de la DREAL Rhône-Alpes, ont présenté à la presse le bilan de la qualité de l’air en 2013.

Europe Ecologie présente sa liste et son programme pour les élections européennes

« Nous voulons impliquer les citoyens pour construire une autre Europe ! ». C’est par ces mots que Michèle Rivasi, à la tête de la liste sud-est d’Europe Ecologie, a débuté la conférence de presse du 14 avril. L’élue sortante et candidate à un nouveau mandat européen en mai prochain a défendu les bienfaits de l’Europe notamment en terme de protection sanitaire des citoyens, et décliné les principaux thèmes du programme de son parti en matière de climat, santé, régulation de la finance, Europe sociale, et agriculture durable. Les colistiers ont aussi été présentés, parmi lesquels le conseiller régional Rhône-Alpes Jean-Charles Kohlhaas, en quatrième position.

2014-04-14-EE-Europeennes-1

de gauche à droite : Jean-Charles Kohlhaas, Michèle Rivasi et Bernard Bolze, de la liste Sud-Est de Europe Ecologie pour les élections européennes de mai 2014.

Mardi 22 avril, atelier juridique : “évaluer la santé d’une entreprise” avec Me Philippe Gonnet

Comment évaluer la santé d’une entreprise ? Quels sont les chiffres-clé à étudier et où trouver les sources de ces chiffres ? Quelles sont les procédures de traitement des entreprises en difficulté ? Me Philippe Gonnet répondra à toutes ces questions, en s’appuyant sur des cas concrets.

Avocat au Barreau de Lyon et membre du Cabinet Lamy & Associés, Me Philippe Gonnet conseille les entreprises, leurs dirigeants et leurs actionnaires dans les domaines suivants : le conseil et le contentieux en droit des entreprises en difficultés (procédures amiables ou judiciaires), le droit commercial, le contentieux commercial et l’arbitrage, le droit bancaire, etc.

Atelier “évaluer la santé d’une entreprise” avec Me Philippe Gonnet le mardi 22 avril de 18h30 à 20h30 au Club de la presse.

Me Philippe Gonnet, avocat au Barreau de Lyon et membre du Cabinet Lamy & Associés

Me Philippe Gonnet, avocat au Barreau de Lyon et membre du Cabinet Lamy & Associés

Revivez le livetweet de l’atelier « découverte du datajournalisme »

2014-04-15-Atelier-Datajournalisme-2Dans le cadre des ateliers proposés par le Club de la presse aux professionnels des médias, la première session du cycle « datajournalisme » s’est déroulée le 15 avril, animée par la journaliste Agnès Thouvenot. Une assistance variée est venue assister à cet atelier, chacun apportant son expérience métier au débat.

Les prochains ateliers de ce cycle « datajournalisme » concerneront Google Fusion et la cartographie des données (mardi 13 mai, 12h15-13h45) et l’infographie interactive avec Easyvisual (mardi 10 juin, 12h15-13h45).

Inscription gratuite auprès du Club de la presse (04 78 37 75 45 / presselyon@clubpresse.com).

Nous vous proposons de revivre les grandes lignes de cette présentation à travers le livetweet de cet atelier :

 

Disparition du journaliste Guy-André Kieffer : 10 ans déjà

Guy-André Kieffer (DR)

Guy-André Kieffer (DR)

Il y a 10 ans jour pour jour, le 16 avril 2004, le journaliste Guy-André Kieffer disparaissait en Côte d’Ivoire dans des conditions non élucidées, alors qu’il enquêtait sur des malversations dans la filière du cacao. Journaliste économique à Libération puis à La Tribune, Guy-André Kieffer avait la double-nationalité française et canadienne, et collaborait à La Lettre du Continent, lettre confidentielle consacrée à l’Afrique de l’Ouest, ainsi qu’avec la presse ivoirienne.

Ne voulant pas oublier ce triste anniversaire, le Club de la presse de Lyon et sa Région qui a organisé depuis 2004 de nombreuses actions de mobilisation et de soutien en appui aux initiatives de la famille lyonnaise de Guy-André Kieffer (campagnes de presse et d’affichages, concerts de soutien, colloques) publie ci-dessous la lettre ouverte écrite par son frère Bernard Kieffer en mémoire de Guy-André publiée le 13 avril 2014 sur le blog de Fabien Abitbol, journaliste français expatrié à Québec qui a collaboré dans les années 80 avec celui que ses collègues surnommaient GAK.

Libération publie aujourd’hui un entretien avec Bernard Kieffer, qui réside près de Lyon, 

A travers la publication de cette lettre, le Club souhaite rappeler son engagement pour la défense du droit à la liberté d’informer.

Quatre autres journalistes français sont toujours otages en Syrie : Didier François, grand reporter à Europe 1, et le photographe Edouard Elias ont été enlevés au nord d’Alep le 6 juin 2013. Nicolas Hénin, reporter à l’hebdomadaire Le Point, et Pierre Torrès, photographe indépendant, ont été enlevés deux semaines plus tard, le 22 juin à Raqqa.

« L’une des personnes qui a beaucoup côtoyé Guy-André Kieffer (GAK) à Abidjan et qui a connu très souvent des situations de grand danger, a coutume de dire que dans toutes situations périlleuses, «il faut savoir localiser le diable» : une fois que l’on sait où il est et sous quels traits il se dissimule, il est beaucoup plus facile de s’en prémunir.

Or, dit-il aussi, Guy-André, n’a pas su «localiser le diable» : il se connaissait beaucoup d’ennemis car un grand nombre d’entre eux l’avait ouvertement menacé en raison de son travail d’investigation de plus en plus dérangeant pour les hauts dignitaires du régime ivoirien. Certains avaient appelé à son expulsion, d’autres à le faire taire définitivement.

Il se méfiait de ceux-là et pourtant, le 16 avril 2004, vers 13 h 30, il a disparu pour ne plus réapparaître.

Ceux qui l’ont fait tomber dans un piège fatal, ceux qui l’ont trahi ont su le tromper au point de le faire venir à un rendez-vous qui n’était autre qu’un traquenard.

Alors, finalement, «le diable» aurait-il gagné la partie ?

A cette question, je répondrai oui, sans doute car GAK a probablement définitivement disparu et n’empêchera plus quiconque de détourner des fonds, de se livrer aux turpitudes financières les plus savantes qu’il savait parfaitement repérer et décrypter à longueur d’articles.

Oui encore, car après sa disparition la presse occidentale a déserté le terrain ivoirien, se repliant prudemment dans les pays voisins de la Côte d’Ivoire, laissant ainsi le champ libre et donnant raison à ceux qui disaient : «GAK, ça commence à bien faire !».

Oui, car ceux qui l’ont fait disparaître voulaient le faire taire : il s’est tu et personne derrière lui, à ma connaissance, n’a repris les enquêtes de fond, les investigations qu’il menait sur le terrain, même si l’ONG internationale Global Witness et l’Union européenne lui ont donné raison a posteriori en confirmant que l’argent du cacao était massivement détourné pour l’enrichissement personnel des hauts responsables du régime Gbagbo et pour le commerce des armes.

Le 20 avril 2009, sur France 24, un professeur américain enseignant à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris déclarait à ce propos : «La meilleure façon d’honorer la mémoire de Guy-André Kieffer est de continuer à enquêter sur la filière cacao. Ainsi, ceux qui ont fait taire GAK n’auront pas réussi à faire taire le journalisme d’investigation».

Je répondrai enfin oui à cette question car tous les témoignages crédibles qui nous sont parvenus, tous, viennent étayer la thèse de l’assassinat de mon frère.

Et pourtant, nous ne désespérons pas de connaître l’épilogue définitif de cette affaire, dont l’instruction est toujours ouverte à Paris comme à Abidjan et de savoir ce qu’est devenu GAK. Nous ne désespérons pas non plus de voir un jour les commanditaires et les exécutants répondre de leur crime dans un prétoire français ou ivoirien.

Ce serait rendre justice à son travail, à ses convictions, à ses amis et à ses proches, en particulier à ses parents qui ont aujourd’hui 88 et 89 ans.

Le juge d’instruction Patrick Ramaël nous a souvent dit qu’il y avait trop de monde impliqué dans cette affaire pour que la vérité ne finisse pas par émerger.

J’en accepte l’augure en me rappelant que ce que disait Max Planck : «Même lorsque la vérité a du mal à triompher, ses ennemis finissent toujours par mourir…».

Bernard KIEFFER, frère de GAK

Le photojournalisme en agence de presse filaire

Le collectif de photographes professionnels lyonnais Item organisait jeudi 10 avril dans son atelier une rencontre avec les photographes Jeff Pachoud (salarié à AFP Lyon, prix World Press 2014 dans la catégorie sport single) et Laurent Cipriani (pigiste pour Associated Press). Ils ont partagé avec un public concerné les spécificités du travail en agence filaire, commentant leurs reportages avec des réflexions et anecdotes sur leur expérience de la photo d’information. Deux autres rencontres autour de la photographie documentaire et journalistique sont programmées d’ici juin.

Jeff Pachou (AFP), Bertrand Gaudillère (Collectif Item) et Laurent Ciprinai (Associated Press)

Jeff Pachou (AFP), Bertrand Gaudillère (Collectif Item) et Laurent Ciprinai (Associated Press)

L’Equipe s’expose à la galerie Lumière

A l’occasion de sa programmation “Sport, littérature et cinéma”, la galerie photo de l’Institut Lumière propose jusqu’au 19 avril une exposition composée de 41 photographies de sport. Sélectionnés par Thierry Frémaux en personne, ces clichés en noir et blanc issus de la collection du journal L’Equipe couvrent 70 ans de photoreportage sportif, de 1910 à 1980. L’occasion de revoir les exploits d’Eddy Merckx, Mohamed Ali, Nadia Comaneci et des vedettes du cinéma comme Steve McQueen, Bourvil ou Jean Gabin posant à côté des sportifs.

Exposition “les photo-reporters de L’Equipe” à la galerie photo de l’Institut Lumière (3 rue de l’Arbre-Sec, 69001 Lyon) jusqu’au 19 avril. Ouverture du mardi au samedi de 12h à 19h.

2014-04-10-IL-photo-2

Affaire judiciaire en cours mettant en cause une banque lyonnaise

Le 9 avril, Me Sophie Jonquet, avocate au Barreau de Marseille, et M. le Bâtonnier Philippe Genin, avocat au Barreau de Lyon, ont présenté à la presse les derniers éléments de l’affaire judiciaire en cours mettant en cause une grande banque française.

Me Sophie Jonquet, avocate au Barreau de Marseille, M. le Bâtonnier Philippe Genin, avocat au barreau de Lyon et son client M. Roland Chabot

Me Sophie Jonquet, avocate au Barreau de Marseille, M. le Bâtonnier Philippe Genin, avocat au Barreau de Lyon et son client M. Roland Chabot

Ateliers du Club : initiation au data journalisme mardi 15 avril au Club

Journaliste spécialisée dans la presse des collectivités locales et la presse économique, Agnès Thouvenot, membre du Club de la presse, explore les ouvertures que permet le datajournalisme. Nouvelle manière d’illustrer des articles ou nouveau mode de narration, cet atelier sera l’occasion de s’interroger collectivement sur ce qu’on entend par datajournalisme.

Nous aborderons également des outils en ligne permettant de créer des graphiques à insérer sur les sites web.

Ateliers data journalisme : initiation au data journalisme

 

mardi 15 avril de 12h45 à 13h45 au Club de la presse de Lyon et sa région, 5 rue Pizay (Lyon 1e)
Places limitées, merci de confirmer votre présence au 04 78 37 75 45 ou presselyon@clubpresse.com

Programme complet des ateliers à consulter ici.

2014-04-15-infogram

La ligne de train Lyon-Genêve modernisée

Anne Lambusson, directrice régionale RFF Rhône-Alpes Auvergne et Laurence Eymieu, directrice régionale SNCF Rhône-Alpes ont présenté le 7 avril au Club les travaux de modernisation et de régénération de la ligne Lyon-Ambérieu-Genève qui s’achèveront fin août. D’un budget de 96 millions d’euros, ce chantier va, à terme, réduire les temps de trajets de certaines lignes comme le TGV Paris-Genève. Une grande campagne sera mise en place pour informer les usagers des perturbations.

Laurence Eymieu, directrice régionale SNCF Rhône-Alpes et Anne Lambusson, directrice régionale RFF Rhône-Alpes Auvergne

Laurence Eymieu, directrice régionale SNCF Rhône-Alpes et Anne Lambusson, directrice régionale RFF Rhône-Alpes Auvergne

Revivez le livetweet de l’atelier « introduction aux réseaux sociaux »

Dans le cadre des ateliers proposés par le Club de la presse proposés aux professionnels des médias, la première session du cycle « réseaux sociaux » s’est déroulée le 8 avril, animée par Isabelle Barnel, conseil en communication. Un public nombreux a assisté à cet atelier qui fut l’occasion de présenter et contextualiser les grands principes des réseaux sociaux, leur histoire et leurs divers usages en journalisme et en communication.

Ce cycle « réseaux sociaux » comprend des ateliers découverte Twitter (20 mai, 11h30-13h30), Facebook (3 juin, 11h30-13h30) et LinkedIn et Viadeo (24 juin, 11h30-13h30). Inscription gratuite auprès du Club de la presse (04 78 37 75 45 / presselyon@clubpresse.com).

Le slide de cette présentation sera bientôt disponible pour les membres du Club, nous vous proposons de revivre les grandes lignes de cette présentation à travers le livetweet de cet atelier :

 

Maeva Melano-Costamagna intègre la rédaction d’Intermedia

 Maeva Melano-Costamagna, jeune journaliste spécialisée en économie des médias et administratrice du Club de la presse, vient d’intégrer de façon permanente la rédaction du journal InterMedia qui traite de l’actualité de la communication, du marketing et des médias en Rhône-Alpes. Diplômée de  l’École de Journalisme de Montpellier, celle dont les origines sudistes colorent l’accent aura en charge l’actualité de la zone Alpes.

Maeva Melano-Costamagna intègre la rédaction d'InterMedia en permanente.

Maeva Melano-Costamagna intègre la rédaction d’InterMedia en tant que permanente.

Une nouvelle maquette pour Spot

Spot, le mensuel gratuit dédié aux sorties du week-end, change de peau. “A Lyon comme à Grenoble, nous souhaitions nous rapprocher de notre lectorat urbain”, indique Jérémy Chauche, le rédacteur en chef de l’édition lyonnaise. Depuis mars, le journal a lancé sa nouvelle maquette orientée magazine, avec des nouveautés : actualités de l’agglomération lyonnaise et illustrations plus présentes, dossiers de fond, passage de 16 à 32 pages… Fondé à Grenoble en 2002 et présent à Lyon depuis 2010, Spot est édité chaque mois à 30 000 exemplaires dans chacune des deux villes.

 

La nouvelle formule de Spot (numéro d'avril 2014)

La nouvelle formule de Spot (numéro Lyon d’avril 2014)

Deux week ends “fermes ouvertes” en Rhône-Alpes

Jeudi 3 avril, Michel Gregoire, vice-président du Conseil régional délégué à l’agriculture et au développement rural, est venu accompagné d’exploitants agricoles présenter deux opérations de fermes ouvertes au public, “l’occasion de recréer le lien entre producteur et consommateur”. Les 26 et 27 avril, la fédération régionale des Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural (CIVAM) organise “de ferme en ferme”,  sur les territoires de l’Ain, la Drôme, l’Ardèche, la Loire, la Haute-Loire et le Rhône. Puis ce sera au tour de l’Isère, la Haute-Savoie et la Savoie pour “ Prenez la clé des champs” les 3 et 4 mai, proposé par les Chambres d’agriculture Savoie Mont Blanc et Isère. Plus de 450 fermes feront partager aux visiteurs leur quotidien et leurs produits artisanaux.

de gauche à droite : Manou Des Champs (co-présidente des CIVAM de l'Ardèche), Michel Gregoire (vice-président du Conseil régional délégué à l’agriculture et au développement rural), Cyril Vigon (co-président des CIVAM de la Drôme), Pascale Thomasson (présidente du réseau Bienvenue à la ferme Rhône-Alpes) et Raphaël Gaillard (élu à la Chambre d'agriculture de l'Isère).

de gauche à droite : Manou Des Champs (co-présidente des CIVAM de l’Ardèche), Michel Gregoire (vice-président du Conseil régional délégué à l’agriculture et au développement rural), Cyril Vigon (co-président des CIVAM de la Drôme), Pascale Thomasson (présidente du réseau Bienvenue à la ferme Rhône-Alpes) et Raphaël Gaillard (élu à la Chambre d’agriculture de l’Isère).

Ateliers du Club : une première approche des réseaux sociaux

Twitter, Facebook, Linkedin, Viadeo ? Quels médias sociaux sont utiles à ma pratique professionnelle ?

Cette initiation vous permettra de connaître les réseaux sociaux, leur utilité, leur rôle, les bonnes pratiques et les règles à respecter, les cibles, les possibilités et les limites afin de mieux utiliser ces outils au service d’un ou de plusieurs objectifs précis comme assurer un travail de veille, gagner en visibilité (personal branding), augmenter la notoriété d’une entreprise, façonner une identité numérique et gérer sa e-réputation, etc.

Les ateliers sont animés par Isabelle Barnel, adhérente du Club qui intervient en indépendante comme Conseil en stratégie digitale. Elle est également assistante de direction Chargée de Communication Réseaux Sociaux au sein de l’UCLy.

Ateliers réseaux sociaux : une première approche des réseaux sociaux
mardi 8 avril de 11h00 à 13h30 au Club de la presse de Lyon et sa région, 5 rue Pizay (Lyon 1e)
Places limitées, priorité sera donnée aux adhérents du Club de la presse.
Merci de confirmer votre présence au 04 78 37 75 45 ou presselyon@clubpresse.com

Upside, nouveau webzine culturel à Lyon

Deux étudiants en 2e année à l’EFAP de Lyon, Anakia Bouzidi, 22 ans, et Maxime Boyer, 19 ans, ont créé upside (« les bons côtés »), un webzine culturel dédié à l’actualité locale. Mis en ligne fin février, les deux rédacteurs traitent d’art, de mode et de la vie lyonnaise « avec des textes courts et accessibles pour des lecteurs de notre âge » à travers un site au design travaillé et un rythme de publication de quatre articles hebdomadaires. Mot d’ordre : « être innovant », comme avec le projet photo « Humans of Lyon » (une photo quotidienne d’un anonyme accompagnée d’une citation, lancé début avril) et des « upside meeting art & drink », rencontres-apéros en présence d’artistes locaux.

2014-03-28-upside-une

Décès du journaliste Xavier Marula

Nous avons appris avec tristesse le décès de notre confrère Xavier Marula à l’âge de 79 ans. Journaliste aux informations générales du Progrès, pendant plus de 20 ans, Xavier avait aussi été un collaborateur régulier de l’hebdomadaire l’Essor. Une belle carrière professionnelle malgré son handicap visuel.

Aussi passionné par l’actualité que par l’histoire, Xavier Marula avait le souci de transmettre aux générations suivantes son expérience et son amour du métier. Il avait été enseignant, à l’Escom, à l’Efap et surtout à l’université Lyon III en Infocom.

Membre du Club de la Presse et de l’AJP, Xavier nous laisse le souvenir d’un confrère délicat, attentif et bienveillant.

Ses obsèques auront lieu le lundi 31 mars à 14h à la salle polyculte du centre funéraire de Villeurbanne (15 rue du cimetière).

2014-03-30-xavier marula

Liberté d’expression et internet : non, on ne peut pas tout dire

Mardi 25 mars le Club a accueilli Me Grimaud Valat et Me Agnès Mondon du cabinet Lamy & Associés pour l’atelier intitulé « le droit et les réseaux sociaux ».

Lors de cette rencontre riche en enseignements, les deux avocats ont rappelé les règles générales de droit qui encadrent la liberté d’expression, garantie pour les salariés par le Code du travail. Ils ont ensuite détaillé les textes et décisions judiciaires qui s’appliquent sur internet, de la messagerie professionnelle aux comptes personnels sur les réseaux sociaux.

Slide de la présentation disponible ici (tous droits réservés, reproduction et utilisation à usage commercial interdites).

Le calendrier des autres ateliers est à consulter ici, n’hésitez pas à vous y inscrire.

2014-03-25-DroitEtWeb-6

« le droit et les réseaux sociaux » mardi 25 mars à 18h30

Sur internet, les espaces sont nombreux pour s’exprimer en nom propre ou sous pseudonyme : Facebook, Twitter, blogs, Youtube… Mais, au regard du droit, peut-on tout se permettre au nom de la liberté d’expression ? Comment s’applique la propriété intellectuelle ? Un salarié peut-il sans risque parler de son entreprise sur le net ?

Nous aurons ce soir l’avis des avocats Me Grimaud Valat et Me Agnès Mondon du cabinet Lamy & Associés qui animeront cet atelier intitulé « le droit et les réseaux sociaux ».

En raison de la visite du président de la République populaire de Chine Xi Jinping à Lyon, l’accès au quartier des Terreaux sera perturbé (conditions d’accès par le réseau TCL à consulter ici).

Me Grimaud Valat, du cabinet Lamy & Associés.

Me Grimaud Valat, du cabinet Lamy & Associés.

Une émission pour les parents sur la radio Lyon 1ère

Chaque mercredi à 9h30, la chroniqueuse Karine Boyer-Kempf anime « de parents à parents » sur la radio Lyon 1ère. Une quinzaine de blogueurs et blogueuses locaux spécialisés dans le domaine parental compose l’équipe d’intervenants, pour traiter des thèmes de l’éducation, l’actualité régionale et le quotidien (bons plans, vacances, musique, cuisine, etc.). Le rédacteur en chef Gérald Bouchon est à la console et le journaliste Thierry Kiefer derrière la caméra pour cette émission qui est aussi filmée.

Karine Boyer-Kempf et les blogueurs qui interviennent dans l'émission "de parent à parent" sur la radio Lyon 1ère (crédit photo : Thierry Kiefer)

Karine Boyer-Kempf et les blogueurs qui interviennent dans l’émission « de parent à parent » sur la radio Lyon 1ère
(crédit photo : Thierry Kiefer)

25e Semaine de la presse et des médias dans l’école

Organisée par le ministère de l’éducation nationale et le Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias d’Information (CLEMI), la 25e semaine de la presse et des médias dans l’école se déroulera du 24 au 29 mars. Le thème « Une info, des supports » proposera aux écoles, collèges et lycées d’aborder les médias dans leur diversité à travers des rencontres et des ateliers avec des professionnels. Une application mobile d’éducation aux médias propose des ressources pédagogiques et des jeux interactifs. 1900 médias participent à cette manifestation.

2014-03-SPME1

Des formations pour les pigistes et les auteurs avec l’Afdas

« Les pigistes se forment peu, contrairement aux auteurs », c’est le constat de Michèle Heitz, en charge des journalistes pigistes et des auteurs pour l’Afdas de Lyon. A l’occasion d’un atelier thématique co-organisé avec Lyon Piges le 18 mars dernier au Club, Michèle Heitz a présenté les possibilités de formation et reconversion accessibles en offres collectives, droit individuel à la formation (DIF) congé individuel de formation (CIF), validation des acquis de l’expérience, bilan de compétence et e-learning gratuit.

Michèle Heitz, en charge des journalistes pigistes et des auteurs pour l’Afdas de Lyon.

Michèle Heitz, en charge des journalistes pigistes et des auteurs pour l’Afdas de Lyon.

X