Un an jour pour jour après la publication du manifeste d’Ijsberg, son directeur de la publication , Florent Tamet, a présenté aux entreprises amies du club les projets du nouveau média internet lyonnais primé par Google et Sciences-po Paris: une levée de fonds à l’été pour aller sur le papier.ijsberg1

Florent Tamet a célébré le premier anniversaire du lancement d’Ijsberg devant les entreprises amies du Club de la presse ce vendredi 13 mars. Lancé sur la toile en septembre 2014 depuis Lyon, ce nouveau média internet qui fait la part belle aux longs formats compte 65 à 70 contributeurs et 8 permanents: moyenne d’âge 23 ans, mais déjà une récompense: Sciences-po Paris et Google ont sacré Ijsberg comme l’innovation en journalisme de l’année 2014. Le secret, ne plus envisager l’information en rubriques classiques, mais en temps grâce au web qui permet de choisir la forme la plus adéquate pour le sujet traité. Il n’est pas rare que les articles nécessitent une heure de temps de lecture. Un paradoxe au temps de l’immédiateté et de la rapidité de l’info.

En quelques mois Ijsberg a déjà trouvé conquis son public avec un trafic qui provient aux trois quarts des réseaux sociaux: 100 000 vues pour des articles qui sont lus en majorité par un public de 18 à 36 ans. Et possède un modèle économique réfléchi. A l’été prochain, a expliqué Florent Tamet, Ijsberg lancera une levée de fonds pour se sortir à la rentrée un magazine trimestriel version papier. « Nous avons trouvé un moyen de rendre le papier plus attractif », a-t-il affirmé, sans dévoiler plus la recette.

X