*La vie du club

Le diocèse de Lyon va nommer un délégué épiscopal à l’écologie

Invité d’un déjeuner du Club de la presse au lendemain de la publication de l’encyclique Laudato si, le cardinal Barbarin a annoncé la prochaine nomination d’un délégué épiscopal à l’écologie, mission probablement confiée à un diacre.barbarin3

Le Cardinal Barbarin était invité pour commenter le dernier livre « Dieu est il périmé? » qu’il vient d’écrire avec notre confère du Parisien Jean-Marie Montali, l’actualité a donné l’occasion à l’archevêque de Lyon de commenter et d’expliquer l’encyclique du Pape François. Premier texte sur l’écologie de l’Eglise depuis longtemps, sur lequel il est enthousiaste, et qui « ressemble au Pape François« , il a reconnu « que l’Eglise a mis longtemps à se réveiller alors que la création est dans la première phrase du Credo« . Peut-être a-t-il concédé parce que la Création est la partie la moins contestée. Il a aussi souhaité que cette création soit davantage enseigné en théologie et au séminaire « car c’est l’affirmation la plus blessée aujourd’hui.« . Et dans son encyclique, le Pape « affirme que l’Église doit parler avec force et agir sans retard » sans qu’elle ait à prendre part dans les grands courants de l’écologie. Quant à la notion de  « décroissance » largement commenté depuis la parution de l’encyclique, le Cardinal Barbarin a expliqué que « pour un chrétien la croissance ne se résume pas à des chiffres, à plus d’argent, la corissance peut se faire dans la sobriété« .

Barbarin1

X