*La vie du clubEmploi

l’Urssaf et le statut social des journalistes

Soirée pédagogique mardi au Club sur le statut social du journaliste. Vincent Bénéteau, directeur de l’Urssaf Rhône avec ses collègues du pôle régional d’assistance juridique et du contrôle, est venu détailler pour le Club la réglementation sociale de la profession de journaliste. Comment être dans les clous quand on est journaliste employé ou employeur? De quel régime dépend le journaliste professionnel? Existe-t-il une différence entre journaliste salarié d’une entreprise et pigiste? Quid du correspond local de presse? des artistes et auteurs? A quoi s’expose la personne ou l’entreprise qui ne suit pas les textes?

Alors que la Sécurité sociale fête ses soixante dix ans, l’Urssaf, organisme chargé de collecter les fonds de la protection sociale et de les mettre à disposition des caisses s’engage dans une démarche de rapprochement de ses publics, entreprises et cotisants, pour mieux faire connaître ses missions mais aussi informer sur la loi. « Nous souhaitons être au plus près de l’entreprise et du cotisant », a expliqué Vincent Bénéteau. Et pour les journalistes les textes sont clairs: le journaliste professionnel qu’il soit permanent dans une entreprise de presse ou pigiste pour plusieurs est un salarié ce qui exclut toute collaboration sous un autre statut comme le statut d’auto-entrepreneur. Le journaliste professionnel relève du régime général de la sécurité sociale, alors que le correspondant local de presse relève lui du régime social des indépendants et l’artiste-auteur qui relève de l’Agessa ne doit avoir que des collaborations ponctuelles. C’est le lien de subordination employeur/employé qui n’existe pas pour les correspondants locaux ni pour les artistes auteurs qui marque la différence. Et selon l’Urssaf, un journaliste professionnel doit refuser de travailler sous un autre statut que celui de salarié, car il s’agirait d’une situation de fraude et de salariat déguisé. « Il faut que la profession s’organise pour la l’Urssaf soit le gendarme » a appelé Vincent Bénéteau.urssaf staztuturssaf statut2

X