*La vie du club*Les Têtes Chercheuses

Mediacités, lauréat des Têtes Chercheuses

By 10 novembre 2016 No Comments

Plus de 200 personnes ont assisté, lundi 7 novembre dernier, à l’Institut Lumière, à la remise du prix des Têtes Chercheuses 2016, en présence d’Eric Fottorino, directeur du journal « Le 1 » qui a reçu le prix d’honneur du concours*.

Il a beaucoup été question d’indépendance des médias, de nouveaux modèles économiques à inventer et de moyens à donner aux journalistes pour qu’ils fassent correctement leur métier, « le plus beau métier du monde » pour un des lauréats, et redeviennent les auxiliaires de la démocratie qu’ils n’auraient jamais du cesser d’être.

tetes-chercheuses 2016C’est le projet de Jacques Trentesaux et Nicolas Barriquand, Médiacités, qui a obtenu le trophée de la pgart du Jury, après que les six finalistes (99 media, Far Ouest, Live Magazine, Mediacités, Le journal minimal et Sept.info) aient pitché leur projet en trois minutes chrono devant le public. Le choix fut déchirant, car les projets avaient tous des qualités : c’est le modèle économique et la ligne éditoriale de Mediacités qui ont convaincu le mieux le Jury de la viabilité de ce média qui devra faire ses preuves et nous raconter son parcours l’an prochain lors de la prochaine édition du concours.

Le Club de la presse de Lyon et de sa région se réjouit du succès public et médiatique de la soirée et du concours. C’est le projet phare du Club : il remplit admirablement une de ses principales missions : se faire l’écho des difficultés de notre métier tout en valorisant les initiatives qui apportent des solutions, inventant les médias de demain.

Bravo à toute l’équipe et aux finalistes, bonne route à Mediacités, merci à Eric Fottorino pour sa présence inspirante et à tous les partenaires des Têtes Chercheuses qui ont fait de cette deuxième édition un événement incontournable.

Christel Leca, présidente du Club de la presse de Lyon et de sa région

* Eric Fottorino a été interviewé par L’Autre Direct en marge de la remise des prix : voir l’interview.

X