*Les Têtes Chercheuses

Spicee, à consommer sans modération

spicee illusUn site d’info entièrement en vidéo ? C’est le pari de Spicee qui offre des documentaires fouillés adaptés à l’emploi du temps de ses abonnés (payant).

Que l’on ait cinq minutes ou une heure, le site propose chaque semaine des reportages d’investigation et de grandes enquêtes citoyennes. On peut les consulter sur ordinateur, mobile ou tablette. Leur ligne éditoriale se concentre sur des thématiques internationales grâce notamment à une collaboration avec l’agence Babel press. Une version en anglais existe depuis le 8 mars et le site sera bientôt traduit en italien, en espagnol et en arabe.

Le média envisage de se développer en ouvrant une plateforme de diffusion collaborative pour « socialiser » ses reportages. « Spicer’s » sera la seconde maison de Spicee », annonce Mathias Enthoven, en charge de la communication digitale. Les Spicers pourront mettre au vote leurs projets sur la plateforme. La rédaction sélectionnera ensuite les meilleurs sujets afin de les mettre en avant sur le site principal.

Spicee compte 5000 abonnés depuis son lancement. L’un de ses reportages « Mauvais Souvenir » (ici), signé Marine Courtade et Christophe Busché, a d’ailleurs été sélectionné pour la finale du Prix Albert Londres 2016.

Pimentez votre regard sur le monde @spiceemedia

X